La station chinoise Tiangong-1 s'apprête à plonger vers la Terre

La station Tiangong-1, vue à 270 km d'altitude par l'antenne radar TIRA (34 m). © Fraunhofer FHR
Hors de contrôle, la station spatiale chinoise Tiangong-1 ne tourne plus désormais qu'à 210 km de la surface de la Terre. Elle devrait plonger et se consumer partiellement dans l'atmosphère d'ici une semaine ou deux.

On ne sait toujours pas où et quand exactement Tiangong-1 s'écrasera sur Terre, mais les experts qui la suivent au radar ont la certitude que sa chute est désormais imminente. Après avoir perdu 50 km d'altitude en deux mois, le frottement de l'atmosphère sur sa carcasse de 10 mètres par 3 est désormais suffisant pour la faire plonger vers le sol, en quelques jours.

La petite station spatiale de 8,5 tonnes – qui a plus à voir en réalité avec un étage de fusée qu'avec un vaisseau comme l'ISS (400 tonnes) – devrait brûler en grande partie pendant sa chute. Il est fort probable cependant que des débris d'une cinquantaine de kilos frappent le sol à près de 400 km/h.

Zones d'impact possibles pour les débris de Tiangong-1 (zoom). Crédit : www.satflare.com

Les régions au-delà de 42,8° de latitude nord et 42,8° de latitude sud sont assurées de ne pas être frappées par les restes du « Palais céleste » (traduction de « Tiangong-1 »). En France, seules la région de Perpignan et la Corse se trouvent dans les zones de chute possibles.

Pour en savoir plus, lisez notre interview de Christophe Bonnal, expert senior à la direction des lanceurs du Cnes.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Chang’e 4 sur le bon chemin pour la face cachée de la Lune

    Après son lancement réussi le 7 décembre 2018, la sonde chinoise Chang’e 4 est entrée en orbite autour de la Lune. Un préalable nécessaire à son atterrissage sur la face cachée.

  • Osiris-Rex commence son étude de l’astéroïde Bennu

    La sonde de la Nasa Osiris-Rex débute sa mission scientifique autour de Bennu. Parmi ses objectifs, cartographier l’astéroïde et surtout en collecter des échantillons pour les envoyer sur Terre.

  • Podcast : Vos observations célestes en décembre

    Ce mois-ci guettez la comète Wirtanen et ne manquez pas le spectacle des Géminides (le 14) ! Philippe Henarejos nous emmène sur Apollo 8, Jean-Luc Dauvergne nous livre ses conseils d'observation dans la constellation du Cocher, et nos deux chroniqueurs dévoilent leurs coups de cœur en fin d'émission...