La comète 21P/Giacobini-Zinner frôle M35

Rencontre entre 21P/Giacobini-Zinner et les amas M35 et NGC2158. Crédit : Jean-Pierre Brahic.
Ce 15 septembre, la comète 21P/Giacobini-Zinner est passée à moins d’une minute d’arc de l’amas ouvert M35. L’astrophotographe Jean-Pierre Brahic était au rendez-vous.

Le cliché est superbe. Quelques jours après son passage au plus près du Soleil le 10 septembre 2018 — elle était alors à 58 millions de kilomètres de la Terre —, la comète périodique 21P/Giacobini-Zinner est venue rendre visite à l’amas ouvert M35 et son lointain compagnon NGC2158, dans la constellation des Gémeaux. Équipé de sa lunette Takahashi de 530 mm de focale (dotée pour l’occasion d’un réducteur de focale) et de son reflex Canon EOS 70D, l’astrophotographe Jean-Pierre Brahic a immortalisé ce rendez-vous en une pose de 120 secondes à 2000 ISO.

Découverte depuis Nice en 1900, 21P/Giacobini-Zinner repasse au plus près du Soleil tous les six ans et sept mois environ. Avec une magnitude de 7, elle n’est pas visible à l’œil nu. Les poussières qu’elle disperse à chacun de ses passages sont responsables des étoiles filantes des Draconides.

Ce cliché montre l’alignement de trois objets célestes situés à des distances très différentes : moins de 60 millions de kilomètres pour la comète ; environ 2700 années-lumière — soit 25 millions de milliards de kilomètres ! – pour les étoiles bleues de l’amas ouvert ; et six fois plus loin pour l’amas globulaire.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le retour de la Grande Tache sombre de Neptune

    Cela faisait 30 ans que les astronomes attendaient le retour d’une Grande Tache sombre sur Neptune. Fin 2018, le télescope spatial Hubble a été le témoin de la réapparition de cette structure nuageuse sur la planète lointaine.

  • Le sismomètre d’Insight est prêt à sonder Mars

    Installé sur le sol de la planète rouge depuis le 19 décembre 2018, le sismomètre français de la mission Insight a reçu sa couverture thermique, prélude à ses premières mesures scientifiques.

  • En perdant son gaz, une galaxie commence son agonie

    La galaxie D100 est en train de perdre la matière qui aurait dû lui permettre de se régénérer en étoiles. Les télescopes Hubble et Subaru se sont unis pour mettre en évidence le phénomène.