Interview de Jean-Paul Aguttes, du Geipan : « L’extraterrestre fait partie du job »

Jean-Paul Aguttes, responsable du Geipan. © P. Henarejos/C&E
Un service du Cnes, le Geipan, recueille et analyse les témoignages de « phénomènes aérospatiaux non-identifiés » observés en France. Comment travaille-t-il ? Avec quels résultats ? Rencontre avec son responsable, Jean-Paul Aguttes.
Depuis plus de quarante ans, un service du Cnes (l’agence spatiale française) collecte les témoignages de phénomènes étranges observés dans le ciel. Ceux que l’on appelait autrefois les ovnis ont ainsi fait l’objet d’études nombreuses et minutieuses qui ont conduit, peu à peu, à réduire la part d’inexpliqué à une proportion très faible. « Seulement 1 % de cas par an restent inexpliqués », indique Jean-Paul Aguttes, responsable depuis 2016 de ce service, le Geipan (Groupe d’études et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non-identifiés). Reste-t-il aujourd’hui une petite place pour les extraterrestres ?

Ciel & Espace : Qu’est-ce que le Geipan ? Combien de personnes y travaillent ?

Jean-Paul Aguttes : Notre mission est de répondre au
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?

  • Yutu 2 sur la Lune : bilan de sa première journée d’exploration

    Le Soleil vient de se coucher pour Chang’e 4. L’occasion pour l’agence spatiale chinoise de livrer quelques informations sur les premières explorations de son rover lunaire, et d’évoquer les missions futures.