Interview de Jean-Paul Aguttes, du Geipan : « L’extraterrestre fait partie du job »

Jean-Paul Aguttes, responsable du Geipan. © P. Henarejos/C&E
Un service du Cnes, le Geipan, recueille et analyse les témoignages de « phénomènes aérospatiaux non-identifiés » observés en France. Comment travaille-t-il ? Avec quels résultats ? Rencontre avec son responsable, Jean-Paul Aguttes.
Depuis plus de quarante ans, un service du Cnes (l’agence spatiale française) collecte les témoignages de phénomènes étranges observés dans le ciel. Ceux que l’on appelait autrefois les ovnis ont ainsi fait l’objet d’études nombreuses et minutieuses qui ont conduit, peu à peu, à réduire la part d’inexpliqué à une proportion très faible. « Seulement 1 % de cas par an restent inexpliqués », indique Jean-Paul Aguttes, responsable depuis 2016 de ce service, le Geipan (Groupe d’études et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non-identifiés). Reste-t-il aujourd’hui une petite place pour les extraterrestres ?

Ciel & Espace : Qu’est-ce que le Geipan ? Combien de personnes y travaillent ?

Jean-Paul Aguttes : Notre mission est de répondre au
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

    Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.