Hubble photographie l’étoile la plus lointaine de l’Univers

L’étoile Icarus (flèche) a pu être observée grâce au phénomène de lentille gravitationnelle. © Nasa/ESA/STScI
Un alignement particulier a permis à Hubble d’observer une étoile seule, d’ordinaire imperceptible, qui vit aux tréfonds de l’univers, à 9 milliards d’années-lumière.

L’amas de galaxies MACS J1149.6+2223 est décidément une véritable loupe sur l’Univers lointain. Grâce à lui, une étoile supergéante bleue située à 9 milliards d’années-lumière a pu être photographiée par le télescope spatial Hubble. Les astronomes l’ont appelée Icarus. Rendue 2000 fois plus lumineuse qu’elle ne l’est vraiment grâce à un phénomène appelé « lentille gravitationnelle » provoqué par l’amas de galaxies située juste devant elle, Icarus est devenue assez brillante pour être détectée en photo. Jamais une étoile aussi lointaine n’avait été observée individuellement.

Le phénomène de lentille gravitationnelle consiste en une déformation de l’espace-temps qui, en plus de dévier les rayons lumineux d’un astre lointain, les font converger vers la Terre, rendant l’astre plus brillant. Icarus, qui sans cela aurait été trop faible pour être aperçue, est soudain apparue au sein d’une galaxie lointaine dont l’image est déformée et amplifiée par J1149.6+2223. Comme cet amas se déplace lentement, l’étoile, invisible sur une photo de 2011, est apparue comme par magie sur un cliché de 2016.

La zone qui entoure MACS J1149.6+2223, connue pour ses images gravitationnelles, est sous haute surveillance. En 2014 déjà, le télescope Hubble y avait découvert une supernova (lire notre article d’avril 2015) qui, par le jeu des distorsions de l’espace-temps autour de l’amas d’avant-plan, était apparue quadruple.

Les astronomes pensent que le phénomène pourrait encore se reproduire pour Icarus, la rendant cette fois jusqu’à 10 000 fois plus brillante.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • MUSE réalise un magnifique cliché de Neptune

    Grâce à un nouveau système d’optique adaptative, l’instrument MUSE du Very Large Telescope (VLT) de l’ESO a pu obtenir l’image la plus précise de Neptune prise depuis la Terre. Généralement réservé aux télescopes spatiaux, Hubble notamment, ce type d’image de grande qualité des confins de notre Système solaire est désormais réalisable par les télescopes au sol.

  • L’astéroïde Ryugu en 3D

    L’astronome-musicien Brian May a produit une image stéréo de l’astéroïde Ryugu, la prochaine cible d'Hayabusa 2, à partir de deux vues prises à 13 minutes d’intervalle.

  • Première photo d’une planète en formation

    Le Very Large Telescope (VLT) au Chili vient de photographier une planète en train de s’agréger en orbite autour d’une étoile proche. Cette nouvelle prouesse est due à l’optique adaptative de nouvelle génération appelée SPHERE.