Grand entretien avec Hervé Cottin « Pour chercher des extraterrestres, il faut d’abord comprendre ce qu’est la vie »

Crédit : AFA
L’astrochimiste Hervé Cottin fait le point de la recherche sur la vie extraterrestre. Celle-ci commence sur Terre, où les processus qui ont conduit à l’apparition du vivant restent à découvrir.

La Terre est primordiale. Et décrypter l’apparition de la vie sur Terre est le défi majeur auquel sont soumis les exobiologistes. C’est-à-dire, tous ceux qui dans des disciplines comme la chimie, la physique, l’astronomie mais aussi la géologie et la biologie, s’interrogent sur l’existence d’une vie ailleurs dans l’Univers. Et unissent les connaissances de leurs disciplines respectives pour répondre à cette question passionnante.

« Ce n’est pas parce que vous aurez des violons, des tambours, des trompettes et un chef d’orchestre séparés que vous allez faire une symphonie », explique Hervé Cottin, président de la Société française d’exobiologie. Et chimiste lui-même. « La partition, c’est la physique et la chimie qui l’écrivent. Mais c’est aussi le contexte géologique. Il faut mettre tout ça en musique et l’enjeu des recherches actuelles est de comprendre comment tout cela a pu arriver sur notre planète. »

Au moment où l’exploration martienne bat son plein et nous promet un retour d’échantillons pour la fin de la décennie. Au moment où l’exploration cométaire mais aussi les radioastronomes découvrent des molécules complexes dans les nébuleuses et les corps les plus primitifs du Système solaire. Au moment où la découverte d’exoplanètes explose et que nombre d’entre elles orbitent dans la zone habitable de leur étoile, que pouvons-nous dire de la recherche d’une vie ailleurs ? Que cherche-ton exactement ? La vie, quelle signature ? Aurons-nous une preuve incontestable de la présence d’une activité biologique à la surface d’une autre planète que la nôtre ? Hervé Cottin répond à ces questions tout en nous mettant en garde : il faut se méfier des fausses annonces et d’une communication encline au sensationnel. « Des affirmations extraordinaires nécessitent des preuves extraordinaires », écrivait en son temps l’astronome américain Carl Sagan. Une vérité toujours d’actualité.

Un dossier complet sur l'exobiologie est à lire dans le Ciel & Espace n°587

Ciel & espace 587, février-mars 2023, avec un dossier consacré à la recherche de vie dans l’Univers. © Ciel & espace

 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.