Duo de cratères explosifs sur Mars

Le cratère martien Arima et son jumeau anonyme, troués en leur centre. Crédit : ESA/DLR/FU Berlin

Que s'est-il passé au centre de ces deux cratères d'impacts, situé sur Mars, au sud du grand canyon Valles Marineris ? On est habitué à voir des pics au centre de gros cratères météoritiques, sur la Lune, Mercure ou Mimas. Mais rarement un autre cratère.

Or, c'est bien ce qui est visible, sur cette image de Mars Express, au centre de ces deux-là, dont le diamètre avoisine 50 km. Celui de droite (qui est en réalité au nord de l'autre), nommé Arima, a une dépression centrale d'environ 10 km de diamètre. Le deuxième, encore sans nom, est creusé par une cavité de 15 km de diamètre.

L'origine de ces deux structures est vraisemblablement liée au sous-sol. L'hypothèse la plus vraisemblable est que le sol gorgé d'eau ou de glace a été comprimé par l'impact météoritique ; et qu'immédiatement après, les éléments volatiles vaporisés ont littéralement explosé.

De telles structures ne se retrouvent pas sur les cratères plus petits situés dans la même région, ce qui indique qu'il faut une certaine énergie pour les produire.

Philippe Henarejos, le 11 avril 2013.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Curiosity sillonne Mars depuis 10 ans !

    Depuis les pentes du mont Sharp, le rover américain envoie une image saisissante qui couronne un périple extraordinaire sur le sol martien. Une sorte de petit cadeau d’anniversaire dont l’esthétique ne doit pas faire oublier les découvertes scientifiques accomplies.

  • Le télescope James Webb s’offre une roue de chariot

    Une nouvelle image du télescope spatial James Webb a été rendue publique : celle de la galaxie ESO 350-40, mieux connue comme la Roue de Chariot en raison de sa forme évocatrice.

  • Nouveaux dômes sous le ciel de La Silla

    L’observatoire européen de La Silla, au Chili, s’enrichit de nouvelles coupoles : celles du réseau de télescopes BlackGEM, photographiées ici sous la Voie lactée et le Grand Nuage de Magellan.