Des hologrammes pour raconter la vie des étoiles

Décidés à partager leur passion de l’astronomie, des chercheurs en formation d’amas stellaires ont eu une idée étonnante : employer des hologrammes 3D pour vulgariser les concepts, parfois très pointus, de l’astrophysique. Entre illusions d’optique et vérités scientifiques, ce projet international mêle méthodes passées et recherches les plus actuelles.
Quelle meilleure façon d’expliquer un concept qu’à travers l’image ? Problème : il existe des notions qui s’illustrent plus difficilement que d’autres. C’est la réflexion que s’est faite l’équipe de StarFormMapper (SFM), un projet international regroupant des universités britanniques, allemandes et françaises. Leur objectif est de « saisir les mécanismes de formation des amas d’étoiles massives, comprenant des centaines voire des milliers d’étoiles liées, afin de mieux comprendre l’évolution des galaxies », annonce Anne Buckner, postdoctorante et membre du projet à l’université de Leeds.

Mais au-delà de l’aspect scientifique, les chercheurs veulent partager leurs travaux avec le public, notamment les écoliers pour les intéresser à l’astrophysique....
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.