Avec la Tesla de Musk, le top 10 des objets spatiaux insolites

La voiture Tesla Roadster après son placement sur orbite. © Space X
La voiture rouge d’Elon Musk n’est pas la première bizarrerie à avoir été expédiée dans l’espace. Tel un grenier rempli de souvenirs et autres étrangetés, le Système solaire recèle des objets satellisés pour des raisons parfois étonnantes.
Depuis le 6 février 2018, une voiture flotte dans l’espace. Après le lancement réussi de la fusée Falcon Heavy, la Tesla rouge d’Elon Musk qui se trouvait dans sa coiffe a été exposée au vide. Grâce à trois caméras disposées tout autour, elle a gratifié les réseaux sociaux de photos impressionnantes avec la Terre en arrière-plan. Mais elle n’est pas la seule curiosité à errer dans l’espace. Elle ne fait que s’ajouter à une petite liste d’artefacts insolites qui ont été expédiés volontairement en direction des autres planètes.

Le corps céleste qui détient la plus belle collection reste sans conteste la Lune où douze astronautes se sont rendus et où ils ont laissé toute une variété de curiosités. Pour n’en citer que quelques-unes : le retardateur...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.