Avec la Tesla de Musk, le top 10 des objets spatiaux insolites

La voiture Tesla Roadster après son placement sur orbite. © Space X
La voiture rouge d’Elon Musk n’est pas la première bizarrerie à avoir été expédiée dans l’espace. Tel un grenier rempli de souvenirs et autres étrangetés, le Système solaire recèle des objets satellisés pour des raisons parfois étonnantes.
Depuis le 6 février 2018, une voiture flotte dans l’espace. Après le lancement réussi de la fusée Falcon Heavy, la Tesla rouge d’Elon Musk qui se trouvait dans sa coiffe a été exposée au vide. Grâce à trois caméras disposées tout autour, elle a gratifié les réseaux sociaux de photos impressionnantes avec la Terre en arrière-plan. Mais elle n’est pas la seule curiosité à errer dans l’espace. Elle ne fait que s’ajouter à une petite liste d’artefacts insolites qui ont été expédiés volontairement en direction des autres planètes.

Le corps céleste qui détient la plus belle collection reste sans conteste la Lune où douze astronautes se sont rendus et où ils ont laissé toute une variété de curiosités. Pour n’en citer que quelques-unes : le retardateur...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Interview : Brian May, la musique et l’astro en stéréo

    Le guitariste du groupe Queen a trois passions : la musique, bien sûr, mais aussi l’astronomie et l’imagerie 3D. Brian May nous a raconté comment il jongle entre les trois.

  • Mu Cephei expulse de la matière par bouffées

    Pour la première fois, des astronomes ont réalisé une carte 3D des phénomènes de perte de masse d’une supergéante rouge. Des images exceptionnelles obtenues grâce au réseau d’antennes de l’observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array), implanté dans les Alpes françaises.

  • Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

    Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.