Avec la fusée Ariane, l’Europe fête ses 40 ans d’accès indépendant à l’espace

Le 24 décembre 1979, la première fusée Ariane décolle. © ESA/Cnes/Arianespace
Ce 24 décembre est une veille de Noël particulière pour l’Europe : il y a 40 ans, en 1979, décollait sa première fusée Ariane. Elle lui permettait de s’affranchir de sa dépendance des États-Unis en matière d’accès à l’espace. Deux cent cinquante lancements plus tard, Ariane reste le moyen par lequel l’Europe compte relever les nouveaux défis posés par les sociétés spatiales privées.
Haut de 47 mètres et capable d’emporter jusqu’à 1,8 tonne de charge utile vers une orbite de transfert géostationnaire (GTO), le premier exemplaire d’Ariane 1 devait théoriquement s’arracher de son pas de tir le 15 décembre 1979. C’est finalement neuf jours plus tard que la mission L01 décolle dans le ciel de la Guyane et propulse l’Europe vers son autonomie dans l’espace. La charge utile sous la coiffe de la fusée est un satellite expérimental CAT-1, qui doit fournir des données sur ce premier vol.  « Réussir un 24 décembre, à la dernière tentative, on peut appeler cela un cadeau de Noël », a déclaré Guy Dubau, ancien directeur d’Arianespace en Guyane, le 26 novembre 2019, lors du lancement de la mission VA 250 d’Ariane 5.

Le 24 décembre
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous