Une longue caverne identifiée sur la Lune

Ce trou sombre serait l’entrée d’une caverne lunaire. © Nasa/GSFC/Arizona State University
Des grottes existent bien sur la Lune. Une étude menée par des scientifiques japonais montre que l’une d’elles mesure vraisemblablement 50 km de long et serait idéale pour fournir un abri à de futurs explorateurs lunaires.

Ce trou de 65 m de diamètre, observé dans la région de l’océan des Tempêtes, serait-il le meilleur endroit où construire un jour une base lunaire ? C’est ce qu’indique une étude parue le 17 octobre 2017 dans la revue Geophysical Research Letters.

Selon les chercheurs japonais qui l’ont rédigée, il s’agit d’une entrée dans une caverne longue de plusieurs kilomètres (peut-être jusqu’à 50 km) et large d’au moins 1 km. Celle-ci se situe dans la région des collines de Marius, dans la partie sud-ouest de l’océan de Tempêtes.

Confirmation d’une hypothèse raisonnable

Depuis plusieurs années, quelques trous similaires observés dans le basalte lunaire par les sondes Kaguya et Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO), suggèrent qu’il existe des tubes de laves aujourd’hui évidés sous la surface de certaines mers lunaires. Celui-ci a été découvert en 2009. Et dès sa découverte, les scientifiques pensaient qu’il donnait accès à un tunnel d’au moins 4 km de long.

En couplant les données gravimétriques de la sonde américaine Grail et plusieurs observations de Kaguya, les chercheurs japonais confirment que ce trou, qui correspond à une partie effondrée du plafond du tube de lave, est bien un point d’entrée dans une caverne intacte depuis 3,5 milliards d’années. Un fleuve de lave l’aurait creusée. Une fois le flot tari, la lave solidifiée en surface a formé un plafond naturel à ce tunnel, d’une longueur qui pourrait atteindre 50 km.

Un abri pour les futurs explorateurs de la Lune

Installer une base lunaire en un tel lieu présenterait l’avantage de protéger ses occupants des dangereux rayons cosmiques et des orages de particules accélérées, déclenchés régulièrement par les éruptions solaires.

Apollo 15 au bord d’un tube de lave

Les astronautes de la mission Apollo 15 se sont approchés au bord d’un tube de lave similaire, la faille de Hadley, mais dont le toit s’est effondré, ce qui lui donne l’aspect d’un ancien fleuve.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous