Le premier cargo spatial chinois est sur orbite

Vue d’artiste du cargo chinois Tianzhou 1. © China Aerospace Science/Technology Corporation
Tianzhou 1 est le premier cargo chinois automatisé à partir en direction d’une station spatiale.

Le programme de station spatiale chinoise franchit encore une étape. Ce jeudi 20 avril 2017, à 13h40, la Chine a lancé son premier cargo chinois automatisé de ravitaillement depuis la base de Wenchang, dans le sud du pays.

Propulsé par la fusée Longue Marche 7, Tianzhou 1, vaisseau céleste en chinois, pèse 13 tonnes et peut transporter jusqu’à 6 tonnes de fret incluant carburant et ravitaillement, soit le double du cargo russe Progress.

Objectif : ravitailler la station chinoise

L’engin doit rejoindre la station spatiale chinoise Tiangong-2 pour la réapprovisionner en carburant et rehausser son orbite grâce à ses propulseurs.

La mission, ordinaire pour les cargos russes Progress, japonais HTV ou même privés comme Dragon de Space X, doit permettre de tester la capsule qui assurera le ravitaillement de la future station chinoise Tiangong-3, prévue pour 2022.

 

Mise en place de la fusée Longue Marche 7 sur son pas de tir. © CGTN

 

 

Vidéo du lancement de Tianzhou

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le chasseur d'exoplanètes TESS lancé avec succès

    Le successeur du télescope spatial Kepler a été lancé ce 19 avril 2018, à 0 h 51 heure française, par une fusée Falcon 9 de la compagnie Space X. Sa chasse aux exoplanètes proches devrait durer au moins deux ans.

  • Podcast : Des Terres qui basculent !

    Les formations géologiques à la surface des exoplanètes synchrones se déplacent en permanence ! Cet étrange effet, prédit par le planétologue Jérémy Leconte, pourrait avoir des conséquences sur l'habitabilité de certains mondes récemment découverts. Interview.

  • La sonde TGO à pied d’œuvre autour de Mars

    Le vaisseau de l’Agence spatiale européenne Trace Gas Orbiter (TGO) est sur le point d’entamer sa mission : détecter et analyser les gaz présents en faible proportion dans l’atmosphère martienne. Il est arrivé sur son orbite finale, à environ 400 km de la surface de Mars en février 2018.