Daphnis et Pan vrillent les anneaux de Saturne

Les satellites Pan et Daphnis dans les anneaux de Saturne. Crédit : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

En orbite autour de Saturne, à plus d'un milliard de km de la Terre, la sonde Cassini continue d'épier les anneaux qui entourent la planète. L'un des derniers clichés diffusés sur le site de la mission Cassini Solstice, le 14 mai 2012, offre une vue spectaculaire sur la partie la plus extérieure des anneaux.

A gauche, on voit la division de Keeler, qui est un petit vide dans les anneaux. Au sein de ce vide gravite le satellite Daphnis, qui ne mesure que 8 km de diamètre. Visible sous la forme d'une petite tache blanche, il perturbe sur son passage la trajectoire des particules des anneaux par son influence gravitationnelle. C'est l'origine des vagues discernables de part et d'autre de la division de Keeler.

En haut à droite, la petite tache brillante est un autre satellite, Pan, qui mesure 28 km de diamètre. Lui gravite dans la division d'Encke, un vide plus important au sein des anneaux parfois visible dans de puissants instruments d'amateurs. Pan, visible sur un autre cliché en couleurs, lui aussi, diffuse des ondes dans les anneaux, visibles en bas à droite de l'image.

Cette photo avait été prise le 3 juin 2010 depuis une distance de 529000 km. La résolution est de 3 km par pixel.

Pour en savoir plus sur les anneaux de Saturne, lisez l'article « Les secrets de la géante aux anneaux », dans Ciel et Espace de mai 2012.

Philippe Henarejos, le 18 mai 2012.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • La sonde Exomars TGO photographie Mars au plus près

    La sonde européenne Trace Gas Orbiter (TGO) a commencé ses observations de Mars. Si plusieurs de ses instruments doivent étudier l’atmosphère de la planète rouge, elle possède tout de même une caméra capable de prendre des images de la surface avec une bonne précision.

  • L'image du jour : Soyouz bénie par un pope

    La tradition ne date pas de Gagarine, mais elle est tout aussi scrupuleusement suivie que les autres étapes qui, à Baïkonour, précèdent le décollage d'astronautes. Ce matin, le pope de Leninsk a béni la fusée russe qui doit lancer Thomas Pesquet sur orbite.

  • Curiosity analyse une météorite

    Le rover de la Nasa s’est arrêté quelques instants afin d’étudier une étrange roche sombre. Il s’agit d’une météorite fer-nickel de la taille d’une balle de golf.