Vidéoconférence : Que l’astronomie gravitationnelle commence ! par Fabien Cavalier

Simulation d’ondes gravitationnelles autour de deux trous noirs fusionnés en un seul.
Le 11 février 2016 est annoncée la première détection d’une onde gravitationnelle. Une découverte qui nous donne accès à des observations inédites — fusion de tous noirs ou collision d’étoiles à neutrons... — comme nous l’explique le physicien Fabien Cavalier.

Le 11 février 2016 est annoncée la première détection d’une onde gravitationnelle provenant de la fusion de deux trous noirs, observation réalisée avec les détecteurs américains Ligo. Une découverte qui sera récompensée l’année suivante par le prix Nobel de physique. En août 2017, le détecteur européen Virgo a pris des données en commun avec Ligo, permettant la première détection du signal provenant d’une coalescence d’étoiles à neutrons. Des événements qui marquent le début d’une toute nouvelle astronomie, comme l’explique Fabien Cavalier, membre de la collaboration Virgo.

Cette conférence a été donnée dans le cadre des Rencontres du ciel et de l’espace, en novembre 2018, à Paris.

 

Découvrez nos autres conférences des Rencontres du ciel et de l’espace.

 

Actuellement en kiosque, le Ciel & espace n°565 est aussi disponible sur notre boutique web.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : La photosynthèse, moteur de la biosphère

    La photosynthèse a totalement transformé la composition de l'atmosphère terrestre et est aujourd'hui le principal moteur de la biosphère. Pourrait-elle fonctionner sur planète autour d'une étoile différente du Soleil ?

  • Podcast : Dans le ciel en avril 2020

    Vénus, la star du mois, passe devant l'amas des Pléiades. La Lune, Mars et Jupiter font le spectacle le 15 avril et les étoiles filantes Lyrides nous rendront visite le 23... En fin d'émission, comme chaque mois, découvrez les coups de coeurs de nos chroniqueurs !

  • Podcast : La vie extraterrestre est-elle extrémophile ?

    Il existe des organismes qui peuvent supporter des températures supérieures à 100°C. Au plus profond des océans, des crustacés s’ébattent à une pression de plus de mille fois la pression atmosphérique. Et certaines bactéries prospèrent dans des environnements radioactifs ! Qu'est-ce que l'existence de ces extrémophiles nous apprend sur l'origine de la vie et la possibilité d'une vie extraterrestre ?