Une fuite d’air à bord de l’ISS

La fuite se trouve dans le vaisseau Soyouz MS-09, dans le module oribtal (le compartiment central sur la photo). © Nasa
De l’air s’échappe de l’ISS depuis la nuit du 29 août 2018, entraînant une lente dépressurisation de l’habitacle. Heureusement, l’équipage n’est pas en danger et a localisé la fuite.

La faute à une micrométéorite ? Ou pire, à un débris spatial — comme dans le scénario du film catastrophe Gravity ? Toujours est-il qu’une fuite d’air a été détectée sur la station spatiale internationale (ISS). L’équipage a été alerté par le centre de contrôle de Houston qu’une baisse de pression avait été mesurée le 29 août 2018 à 1 heure du matin, heure française.

Jugeant le problème sans danger pour l’équipage actuellement à bord, la Nasa toutefois a autorisé les six astronautes à dormir selon leur habitude. À leur réveil, Alexander Gerst et ses cinq collègues ont entrepris de trouver l’origine de la fuite sous les ordres de la Nasa et de l’agence spatiale russe. Ils ont confiné chaque compartiment jusqu’à atteindre la capsule Soyouz MS-09 amarrée au module russe MRM-1.

Deux trous de 1 mm dans le vaisseau Soyouz

En inspectant scrupuleusement les parois du Soyouz, les astronautes ont localisé deux trous de 1,5 mm de diamètre dans le module orbital (qui ne sert pas au retour sur Terre et qui ne compromet donc pas l’utilisation future de ce vaisseau). L’origine de cette perforation n’est pas encore identifiée : les astronautes ont envoyé une photo au centre de contrôle pour qu’il soit procédé à une analyse. Les premières théories penchent pour un impact dû à une micrométéorite ou à un débris spatial.

Dans l’attente d’une solution plus définitive, les astronautes ont bouché le trou avec du ruban adhésif. Actuellement, l’air s’échappe toujours de l’ISS, mais à un débit très faible, ce qui laisse plusieurs semaines aux astronautes pour colmater la fuite.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Hayabusa 2 interrompt son essai d’approche de l’astéroïde Ryugu

    La sonde japonaise Hayabusa 2 a entrepris le 12 septembre 2018 une répétition générale de descente vers l’astéroïde Ryugu. Celle-ci a dû être arrêtée avant son terme.

  • Podcast : Les spectacles célestes de la rentrée

    En ce mois de septembre, la Lune s'approche des Pléiades, puis rend successivement visite à Vénus, Jupiter, Saturne et Mars. Bernard Nomblot nous fait visiter le cratère Hipparque et Jean-Luc Dauvergne nous révèle les trésors cachés du Verseau. Découvrez aussi leurs coups de coeur !

  • Podcast : J'ai vu un ovni !

    Qu'est-ce qui se cache derrière les ovnis, ces « Objets Volants Non-Identifiés » baptisés aujourd'hui « Phénomènes Aérospatiaux Non-Identifiés » auxquels la France s'intéresse officiellement depuis plus de quarante ans ? Écoutez notre interview de Xavier Passot, directeur du Geipan de 2011 à 2015...