Une Française découvre une comète

Cette photo de la comète Rinner est celle de sa découverte. Elle résulte la superposition de 4 images recentrées sur la comète. Crédit : Claudine Rinner.

Claudine Rinner, une astronome amateur française, a découvert dans la nuit du 28 au 29 novembre 2011 une comète qui porte désormais son nom.

Cela faisait 15 ans qu'aucun corps de ce type n'avait été découvert par un amateur en France !

Une découverte à l'observatoire marocain de l'Oukaimeden
Depuis 2 mois environ, Claudine Rinner a installé son télescope de 500 mm à l'observatoire de l'Oukaimeden, au Maroc, en partenariat avec l'Université Cadi Ayyat de Marrakech*.

Or, nous vous l'annoncions il y a quelques jour, elle a déjà découvert depuis la mise en service de l'instrument un astéroïde rare dont l'orbite est proche de celle de la Terre (un géocroiseur). La découverte d'une comète est encore plus rare. La dernière comète trouvée par des astronomes amateurs français remonte à 1997 ! Il s'agissait de Meunier-Dupouy. Et la dernière découverte par une femme faite par Jacqueline Ciffreo date de 1985.
Par ailleurs, la découverte d'un second astéroïde géocroiseur par Claudine Rinner est en attente de confirmation et pourrait être prochainement publiée !

Ci-dessous Claudine Rinner à l'observatoire de Dax.

Un télescope pour les petits objets
Cette avalanche de découvertes confirme que l'instrument installé au Maroc est capable de rivaliser avec les programmes de surveillance 100% professionnels des Américains, comme Linear ou le Catalina Sky Survey. C'est aussi le fruit d'une longue expérience pour Claudine Rinner qui compte à son actif plus de 1000 astéroïdes découverts !

Portrait d'une comète
Désignée par le matricule P/2011 W2, la comète de Claudine Rinner fait partie des corps de la famille de Jupiter. Elle est issue des confins du Système solaire, mais son orbite a été contrainte par la force de gravité de Jupiter. De ce fait, elle s'éloigne au maximum de notre étoile de 4,47 fois la distance Terre-Soleil.

Lorsqu'elle a été découverte, Rinner était 40 000 fois moins brillante que la plus faible étoile visible à l'œil nu (magnitude 17,6). Elle ne sera jamais beaucoup plus brillante car sa trajectoire l'amène au mieux à 2,3 fois la distance Terre-Soleil. Actuellement, elle se situe non loin de la planète Mars.

*Sont également partenaires : la Société jurassienne d'astronomie, le Laboratoire marocain de physique des hautes énergies et d’astrophysique (LPHEA), et l'Atlas Golf de Marrakech.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Alexei Leonov, premier piéton de l’espace, est mort

    Le 18 mars 1965, vêtu de son scaphandre, il avait été le premier humain à sortir de son vaisseau spatial pour flotter librement dans l’espace. Le Russe Alexei Leonov, qui avait aussi participé à la mission Apollo-Soyouz en 1975, est mort à l’âge de 85 ans.

  • Matière noire : donnez votre corps à la science !

    Vous n’avez pas encore été transpercé par une particule de matière noire macroscopique ? Si elle existe, c’est donc qu’elle fait plus de 50 kg ! Tel est le résultat d’une étude très sérieuse qui considère le corps humain comme… un détecteur de matière noire.

  • La sonde Juno sauve sa mission grâce à une manœuvre inédite

    Pour éviter l’ombre de Jupiter, Juno a dû allumer ses moteurs pendant plus de 10 heures afin de changer de trajectoire. Une manœuvre risquée mais réussie qui prolonge la mission autour de la planète géante.