Une caméra amateur filme la Terre à 35 km d’altitude

Une sonde amateur a vu la Terre depuis l'espace. Crédit : lukegeissbuhler.com

En août 2010, un père et son fils ont envoyé leur propre « sonde » dans la haute atmosphère, lancée grâce à un ballon météo depuis Newburgh, dans l'État de New York (États-Unis). Leur incroyable aventure est résumée dans un film de 6 minutes, qui retrace le vol étonnant de leur ballon stratosphérique.

Le limbe terrestre et le ciel noir de l'espace

L'objectif de Luke Geissbuhler et de son fils Max était de filmer le limbe de la Terre et le noir de l'espace, avant de faire atterrir en douceur la caméra à l'aide d'un parachute et de suivre sa descente par GPS. Mission accomplie!

Une sonde artisanale

L'engin « fait-maison », une boîte isolante enfermant la caméra, le tout relié au ballon, a résisté à des vents de 250km/h et une température de - 60°C. Au fur et à mesure qu'il s'élevait et que la pression diminuait, le ballon se dilatait.

Au bout de 1h 10min d'ascension, il se trouvait à 35 km d'altitude. Là, à la limite entre l'atmosphère et l'espace, il a tournoyé quelques secondes. Puis le ballon, dont le diamètre avait atteint plus de 6m de diamètre, a éclaté. Le parachute s'est alors déployé et l'engin a entamé sa descente. Luke et Max l'ont traqué avec le GPS de leur iPhone. Il a atterri sans encombre à seulement 45 km de l'aire de lancement.

Comme prévu, la caméra a filmé tout le voyage (voir la vidéo ci-dessous). Elle a succombé seulement 2 minutes avant l'atterrissage, ses batteries ayant souffert du froid.

Pour cette mission « spatiale » en famille, le père et le fils s'étaient préparés pendant huit mois et avaient pris soin de faire de nombreux tests, notamment de leur parachute.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Interview : Brian May, la musique et l’astro en stéréo

    Le guitariste du groupe Queen a trois passions : la musique, bien sûr, mais aussi l’astronomie et l’imagerie 3D. Brian May nous a raconté comment il jongle entre les trois.

  • Mu Cephei expulse de la matière par bouffées

    Pour la première fois, des astronomes ont réalisé une carte 3D des phénomènes de perte de masse d’une supergéante rouge. Des images exceptionnelles obtenues grâce au réseau d’antennes de l’observatoire NOEMA (Northern Extended Millimeter Array), implanté dans les Alpes françaises.

  • Sonde Bepi-Colombo : les défis d’un voyage vers Mercure

    Située à “seulement” 58 millions de kilomètres du Soleil, Mercure présente des difficultés particulières pour tout visiteur spatial. Didier Morançais (Airbus) détaille les défis techniques à relever pour amener la sonde Bepi-Colombo aux abords de la première planète.