Un bolide dans le ciel breton

Cette carte montre les témoignages recueillis par Ouest-France, traçant une trajectoire sud-nord. Crédit : Google Map

Une boule de feu très lumineuse accompagnée d'une violente déflagration a été observée en Bretagne le 19 juillet 2011, vers 5h20.

Les Bretons réveillés par une déflagration
Dans la région de Nantes, les témoins rapportent uniquement avoir observé un bolide très lumineux, ou un flash comparable à un éclair d'orage. Mais quelques minutes plus tard, un bruit violent réveille une partie des habitants de la région de Rennes.

Certains témoins décrivent un bang comparable à celui d'un avion passant le mur du son. D'autres parlent d'une déflagration aussi forte que la foudre tombant dans le fond du jardin ! Le tout précédé du passage d'un bolide extrêmement lumineux et rapide.

Une chute d'astéroïde ?
Que s'est-il donc passé en Bretagne ce 19 juillet 2011, entre 5h10 et 5h30 ? Vu les témoignages, deux possibilités se dégagent. Il peut s'agir de la rentrée atmosphérique d'un débris spatial, ou bien d'un astéroïde large de quelques mètres, qui se serait désintégré dans l'atmosphère.

Le responsable du Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés (Geipan) du Centre national d'études spatiales (Cnes), Xavier Passot, semble privilégier la seconde hypothèse. « Le phénomène ne correspond à aucune prévision de rentrée d'objet catalogué parmi les débris de satellites ou de lanceurs », indique-t-il.

Par ailleurs, « les témoignages ne ressemblent pas à ce que l'on voit lors des rentrées atmosphériques d'objets spatiaux. Il y a le plus souvent fragmentation et pas de bang », ajoute Xavier Passot.

Trajectoire sud-nord pour le bolide
Le quotidien Ouest-France a reporté les premiers témoignages recueillis sur une carte Google Map. Ceux-ci semblent indiquer que la trajectoire du bolide avait approximativement une orientation sud-nord. Ils sont reportés sur la carte ci-dessous :


Afficher Les témoignages du météoride rentré dans l'atmosphère terrestre le 19 juillet 2011 au-dessus de la Bretagne. sur une carte plus grande

Une éclaircie bien placée
Avec la météo piteuse de la mi-juillet, c'est une chance qu'il ait fait beau en Bretagne, ce matin-là. Comme le montre la carte satellite ci-dessous, une large partie du pays était sous la pluie le 19 au matin.

meteo 19 juillet

Appel à témoins
Il serait intéressant de savoir si des observateurs ont vu le phénomène dans le prolongement de la trajectoire au sud de l'Angleterre, car il faisait beau dans cette région. Dans tous les cas, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos témoignages à l'adresse ouvertlanuit [at] cieletespace.fr.

Nous ne disposons pour l'heure d'aucune photo. Il y a pourtant forcément des webcams ou des caméras de surveillance qui ont enregistré le phénomène. De plus, des observations précises d'astronomes localisant la trajectoire par rapport aux constellations permettraient d'avoir une idée plus fine de la trajectoire et de l'altitude du phénomène, et pourquoi pas d'en retrouver des fragments, comme ce fut le cas dans l'Ontario en 2009.

Pour en savoir plus sur ce type de phénomènes, voir aussi notre "Petit guide des OVNIs identifiés" dans le numéro de juillet de Ciel & Espace actuellement en kiosque.

OVNI de Tromsö. Crédits : J.P. Jorgensen/All over Press

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Les nuages noctiluques font leur retour au crépuscule

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer. C'est sans doute la dernière année favorable à leur observation avant 10 ans, donc profitez-en !

  • L’Europe pourrait construire son propre vaisseau spatial

    Serait-il possible de voir des astronautes s’envoler dans l’espace depuis la Guyane au sommet d’une Ariane 6 ? Toute la technologie nécessaire est déjà au point, répond l’étude du CNES présentée le 16 juin 2021 au forum GLEX sur l’exploration spatiale, à Saint-Pétersbourg.

  • Des complications pendant la sortie dans l’espace de Thomas Pesquet

    Au terme de leur sortie dans l’espace, Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ne sont pas parvenus à déployer les panneaux solaires. Objectif manqué pour une mission qui a connu plusieurs couacs.