Sur Vénus, les volcans sont toujours actifs

L'instrument VIRTIS à bord de Venus Express a repéré des terrains très jeunes (en rouge orangé) sur plusieurs points chauds dont celui appelé Idunn Mons (ci-contre). Crédit: Nasa/JPL/ESA

La détection de laves récentes à la surface de la planète Vénus indique que le volcanisme semble toujours actif sur notre voisine. Les dernières éruptions remonteraient à quelques centaines d'années seulement. Autant dire hier, à l'échelle géologique !

Cette découverte a été permise grâce à Venus Express, sur orbite autour de la planète depuis avril 2006. La sonde européenne a observé neuf "points chauds" (similaires aux îles d'Hawaï) avec son instrument infrarouge Virtis.

Dans trois d'entre eux, elle a repéré des terrains lisses, c'est-à-dire jeunes, mais également des minéraux particuliers formés lors d'éruptions récentes. Un résultat dû à l'équipe de Sue Smrekar, du Jet Propulsion Laboratory (Californie). Pour visualiser l'animation vidéo de l'un des points chauds observés, cliquez ici.

Au fil des années, les scientifiques ont récolté plusieurs indices forts d'un volcanisme actif sur Vénus. Par exemple, du matériau chaud en provenance des entrailles de la planète, ou encore des gaz atmosphériques qui, sur Terre, sont éjectés lors d'éruptions. Mais c'est la première fois qu'ils obtiennent des preuves solides d'une activité récente.

Actuellement, Vénus, aussi appelée l'étoile du Berger, peut être admirée le soir, au crépuscule, au-dessus de l'horizon ouest. Vendredi prochain, le 16 avril, elle sera même accompagnée de Mercure et d'un fin croissant lunaire (voir notre rubrique Observer). Un beau spectacle à ne pas manquer.

Pour plus d'informations sur l'histoire de Vénus, reportez-vous au dossier "Vénus, la Terre qui a mal tourné", dans notre numéro d'avril 2010, actuellement en kiosque.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Les nuages noctiluques font leur retour au crépuscule

    En juin et juillet, les longs crépuscules d’été réservent souvent une surprise : l’apparition d’étonnants nuages luminescents dans un ciel déjà sombre. Ces formations spectaculaires semblent surtout survenir en période de minimum d’activité solaire, et chacun peut les observer. C'est sans doute la dernière année favorable à leur observation avant 10 ans, donc profitez-en !

  • L’Europe pourrait construire son propre vaisseau spatial

    Serait-il possible de voir des astronautes s’envoler dans l’espace depuis la Guyane au sommet d’une Ariane 6 ? Toute la technologie nécessaire est déjà au point, répond l’étude du CNES présentée le 16 juin 2021 au forum GLEX sur l’exploration spatiale, à Saint-Pétersbourg.

  • Des complications pendant la sortie dans l’espace de Thomas Pesquet

    Au terme de leur sortie dans l’espace, Thomas Pesquet et Shane Kimbrough ne sont pas parvenus à déployer les panneaux solaires. Objectif manqué pour une mission qui a connu plusieurs couacs.