Sur l’île de Quéménès, l’encombrant débris spatial de Space X

Amélie Goossens et Étienne Menguy, devant la coiffe d’une capsule Dragon échouée sur leur île. © D. Fossé/C&E
En avril 2018, les habitants de la petite île bretonne de Quéménès ont eu la surprise de découvrir un bout de capsule Dragon sur leur rivage. Que faire de ce débris spatial que ni Elon Musk ni sa compagnie Space X ne semblent vouloir récupérer ? Reportage.
« Il faudrait peut-être inviter Elon Musk à passer quelques jours sur l’île ? », lance en souriant Amélie Goossens. Depuis qu’elle et son compagnon, Étienne Menguy, ont découvert sur leur petite île de Quéménès un vaste cône blanc marqué de trois étiquettes aux caractères bleutés qui ne laissent aucun doute sur son origine, « SPACEX », la jeune trentenaire ne désespère pas de réussir à contacter la compagnie spatiale américaine. Qui sait, Elon Musk promeut si fort la fusée recyclable qu’il aimerait peut-être récupérer ce fragment de coiffe, recraché par l’Atlantique en Bretagne ?

En tout cas, Amélie l’échangerait volontiers contre un tracteur électrique... « Étienne et moi sommes les seuls habitants de l’île. Nous y cultivons la pomme...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

    Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.