Slim : la voie du Japon pour atterrir sur la Lune

Sonde lunaire Slim. Illustration : © Jaxa
A partir du 31 aout, la mission Slim doit décoller pour la Lune. Pour son premier atterrisseur lunaire, l’agence spatiale japonaise a choisi un design original.
Slim, c’est l’éloge de la légèreté appliqué aux missions lunaires. Mais une légèreté qui emporte avec elle des instruments de haute technologie. La nouvelle mission lunaire de la Jaxa, l’agence spatiale japonaise, doit décoller à partir du 31 aout [mise à jour du 28/8], propulsée par une fusée H-2A depuis la base de Tanegashima, dans le sud du Japon. Avec elle, le Japon compte réussir son premier atterrissage sur notre satellite naturel, après l’échec de la mission privée Hakuto en avril 2023. L’exploration spatiale à faible coût Slim (pour Smart Lander for Investigating Moon, soit Atterrisseur intelligent pour explorer la Lune) vise à réduire la taille et le poids des atterrisseurs utilisés pour l’étude de la Lune. Avec ses 190 kg hors carburants, la
Slim, c’est l’éloge de la légèreté appliqué aux missions lunaires. Mais une légèreté qui emporte avec elle des instruments de haute technologie. La nouvelle mission lunaire de la Jaxa, l’agence spatiale japonaise, doit décoller à partir du 31 aout [mise à jour du 28/8], propulsée par une fusée H-2A depuis la base de Tanegashima, dans le sud du Japon. Avec elle, le Japon compte réussir son premier atterrissage sur notre satellite naturel, après l’échec de la mission privée Hakuto en avril 2023.

L’exploration spatiale à faible coût Slim (pour Smart Lander for Investigating Moon, soit Atterrisseur intelligent pour explorer la Lune) vise à réduire la taille et le poids des atterrisseurs utilisés pour l’étude de la Lune. Avec ses 190 kg hors carburants, la...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.