SDO filme une éruption géante sur le Soleil

Le Soleil vu le 6 décembre par le satellite SDO. Crédit : Nasa/SDO/Ciel et Espace Photos

Le 6 décembre 2010, le satellite d'observation solaire SDO a filmé une magnifique éruption sur notre étoile.

Cette éruption, visible uniquement dans l'ultraviolet, n'a pas donné lieu à une éjection de masse coronale (CME), un de ces événements magnétiques qui peuvent perturber les communications terrestres. De toute façon, la Terre n'était pas située dans la direction de l'explosion.

Un filament long comme 2 fois
la distance Terre-Lune

Depuis quelques jours, les astrophysiciens de la Nasa guettaient l'évolution d'un filament géant, long de 700000 km, sur le quart sud-est du Soleil. La boucle s'est finalement brisée, vers 17 h 30, heure française, sous l'œil du satellite SDO.

La vidéo ci-dessous montre l'éruption à la surface de notre étoile.

Le même événement, vu en gros plan.

D'autres actus sur SDO sont accessibles sur le site de Ciel & Espace.

Pour en savoir plus sur le Soleil, écoutez ce podcast de Ciel & Espace Radio consacré aux derniers secrets de notre étoile, avec l'astrophysicien Jean-Paul Zahn.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une énorme tache sombre photographiée à la surface de Bételgeuse !

    Pour la première fois depuis sa chute de luminosité entamée à l’automne 2019, une équipe d’astronomes a zoomé sur la surface de Bételgeuse. Ils révèlent le portrait le plus récent de cette étoile supergéante rouge qui se meurt.

  • Vénus, Io et Triton dans la ligne de mire de la Nasa

    L’agence spatiale américaine a dévoilé ce 13 février les quatre finalistes de sa prochaine sélection de missions « Discovery » d’exploration du Système solaire. Avec deux propositions de sondes, Vénus a de bonnes chances d’être de nouveau visitée dans les années 2020.

  • La Maison Blanche dévoile son plan budgétaire pour le programme lunaire Artémis

    L’administration Trump a rendu publique sa proposition de budget pour 2021, dans lequel la Nasa voit ses moyens substantiellement augmentés. Pas moins de 35 milliards de dollars viennent soutenir le programme Artémis pour permettre à des astronautes américains de fouler le sol lunaire en 2024.