Sarah Antier : "Pour découvrir l'origine d'une onde gravitationnelle, il faut agir vite"

Les fusions d'étoiles à neutrons (illustration) produisent des ondes gravitationnelles et des rayonnements électromagnétiques que piste Sarah Antier. Crédit : NASA's Goddard Space Flight Center/CI Lab/David Fossé/C&E
Depuis la reprise de leurs observations communes le 1er avril, les détecteurs d’ondes gravitationnelles Ligo et Virgo ne cessent d’engranger les signaux prometteurs. Mais comment identifier, sur le ciel, la source de ces ondes aux origines cataclysmiques ? Un podcast avec l'astrophysicienne Sarah Antier, du laboratoire Astroparticule et Cosmologie.
Fusion de trous noirs, collision entre étoiles à neutrons, voire entre trou noir et étoile à neutrons… Les suspects responsables des ondes gravitationnelles observées par Ligo et Virgo s’accumulent !

Mais quelle est leur vraie nature ? Pour s’assurer que ces frémissements sont bien d’origine cosmique, les chercheurs doivent vérifier et revérifier leurs données, mais surtout en trouver les contreparties électromagnétiques : les flashes lumineux ou bouffées de particules émises lors de ces cataclysmes.

Sarah Antier consacre précisément ses recherches à cet effort. Comment les physiciens de Ligo et Virgo peuvent-ils alerter au plus vite les astronomes lorsqu’un signal gravitationnel est détecté ? Quels télescopes, au sol ou dans l’espace, sont mobilisés...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous