Reportage en Afrique du Sud : un observatoire à l’échelle d’un continent

Vue panoramique sur l’observatoire radio Meerkat, en Afrique du Sud. © J.-L. Dauvergne
Le rêve des radioastronomes est en train de se concrétiser avec la sortie de terre de Meerkat, au cœur de l’Afrique du Sud. Cet ensemble de 64 radiotélescopes préfigure un projet plus ambitieux encore : le Square Kilometre Array, ou SKA.
L’aube se lève sur la péninsule du Cap, en Afrique du Sud. Dans le salon cosy de la compagnie ExecuJet, cinq ingénieurs et techniciens attendent de s’envoler vers l’observatoire Meerkat, situé à plus de 400 km de là. « Nous allons devoir patienter, la visibilité n’est que de 400 m », prévient Robin Richardson, pilote du Pitatus PC-12.

L’avion d’affaire à neuf places stationne sur le tarmac. Plutôt inhabituel comme moyen de transport pour se rendre au travail le matin ! Meerkat est volontairement isolé. Ce nouvel observatoire radio est en construction dans la zone semi-désertique du Karoo, un environnement préservé des ondes radio parasites. D’ici quelques mois, il sera le plus grand observatoire de ce type dans l’hémisphère Sud. Et ce n’est que la...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.