Reportage en Afrique du Sud : un observatoire à l’échelle d’un continent

Vue panoramique sur l’observatoire radio Meerkat, en Afrique du Sud. © J.-L. Dauvergne
Le rêve des radioastronomes est en train de se concrétiser avec la sortie de terre de Meerkat, au cœur de l’Afrique du Sud. Cet ensemble de 64 radiotélescopes préfigure un projet plus ambitieux encore : le Square Kilometre Array, ou SKA.
L’aube se lève sur la péninsule du Cap, en Afrique du Sud. Dans le salon cosy de la compagnie ExecuJet, cinq ingénieurs et techniciens attendent de s’envoler vers l’observatoire Meerkat, situé à plus de 400 km de là. « Nous allons devoir patienter, la visibilité n’est que de 400 m », prévient Robin Richardson, pilote du Pitatus PC-12.

L’avion d’affaire à neuf places stationne sur le tarmac. Plutôt inhabituel comme moyen de transport pour se rendre au travail le matin ! Meerkat est volontairement isolé. Ce nouvel observatoire radio est en construction dans la zone semi-désertique du Karoo, un environnement préservé des ondes radio parasites. D’ici quelques mois, il sera le plus grand observatoire de ce type dans l’hémisphère Sud. Et ce n’est que la...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?