Rencontre avec Alexandre Fréchette, “eurocom” de l'Agence spatiale européenne

Alexandre Fréchette, Eurocom de l'agence spatiale européenne. Crédit : David Fossé/C&E
Ils veillent sur les astronautes européens et sont leurs premiers interlocuteurs sur Terre. Au centre européen des astronautes, nous avons rencontré l’un des « eurocoms » de l’ESA : le Québecois Alexandre Fréchette.
« Je cherche mes mots, mais c’est parce que tout notre vocabulaire est en anglais », s’excuse-t-il dans un sourire. Ingénieur en aérospatiale, Alexandre Fréchette travaille depuis quinze ans au sein de l’équipe médicale qui suit les astronautes européens et participe au développement d’appareils médicaux pour l’exploration spatiale, notamment pour la station lunaire Gateway. Il est surtout l’un des eurocoms (European Communicator and Medical Operations) de l’ESA. L’un de ceux, donc, qui ont le privilège de parler quotidiennement aux astronautes lorsqu’ils sont en orbite. Au Centre européen des astronautes (EAC) à Cologne, il nous a reçu à son poste de travail. Pouvez-vous nous expliquer le rôle d’un eurocom au sein de l’Agence spatiale européenne ?
« Je cherche mes mots, mais c’est parce que tout notre vocabulaire est en anglais », s’excuse-t-il dans un sourire. Ingénieur en aérospatiale, Alexandre Fréchette travaille depuis quinze ans au sein de l’équipe médicale qui suit les astronautes européens et participe au développement d’appareils médicaux pour l’exploration spatiale, notamment pour la station lunaire Gateway. Il est surtout l’un des eurocoms (European Communicator and Medical Operations) de l’ESA. L’un de ceux, donc, qui ont le privilège de parler quotidiennement aux astronautes lorsqu’ils sont en orbite. Au Centre européen des astronautes (EAC) à Cologne, il nous a reçu à son poste de travail.

Pouvez-vous nous expliquer le rôle d’un eurocom au sein de l’Agence spatiale européenne ?

...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.