Rebondissement pour le méthane martien : la sonde TGO n’en trouve aucune trace

La sonde martienne Trace Gas Orbiter. © ESA
La sonde Trace Gas Orbiter (TGO), chargée de trouver du méthane sur Mars depuis un an, n’en a toujours pas détecté, révèle un article de « Nature ». Pourtant, dix jours plus tôt, une autre étude annonçait que Mars Express et Curiosity en avaient bien reniflé. La question de l’existence du méthane martien est à nouveau relancée.
Les scénaristes d’une enquête à suspense n’auraient pas osé, le hasard du calendrier des publications l’a fait. Dix jours seulement après la diffusion, dans Nature Geoscience, d’une étude attestant que du méthane a bien été détecté sur Mars par le rover Curiosity et la sonde Mars Express, un nouveau rebondissement vient contredire en partie ces résultats.

La revue Nature publie, ce mercredi 10 avril 2019, un article dont l’intitulé ne laisse planer aucun doute : « No detection of methane on Mars from early ExoMars Trace Gas Orbiter observations » (« Aucune détection de méthane sur Mars d’après les premières observations d’ExoMars Trace Gas Orbiter »). La sonde européenne TGO a été placée en orbite autour de la planète rouge dans le but de pister...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.