Pourquoi vous ne surferez jamais sur Titan

Vue d'artiste d'une mer sur Titan. Crédit : DR
Le plus gros satellite de Saturne est le seul corps céleste à posséder comme la Terre des étendues liquides en surface. Mais pourquoi ses mers d’éthane et de méthane ne sont-elles pas agitées de vagues ? Deux chercheurs français proposent une explication surprenante.
Vous êtes sur la rive de Kraken Mare, la « mer du Kraken », la plus grande étendue liquide de Titan. Devant vous, la courbe de l’horizon se perd dans une brume orange. À peine distinguez-vous une île, orangée elle aussi, sur la mer sombre. Vous sentez que le vent exerce une douce pression sur votre scaphandre. Vous devez faire un léger effort pour y résister et c’est une sensation nouvelle, que seule peut procurer la combinaison d’une faible gravité, un peu inférieure à celle de la Lune, et d’une atmosphère dense comme celle du gros satellite de Saturne. Tout est parfaitement extraterrestre dans ce paysage gelé à –180°C. Mais quelque chose vous étonne particulièrement : malgré la brise qui emporte le sable autour de vous, il n’y a pas la moindre vague sur cette...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.