Podcast : Les sondes interstellaires intelligentes d’Andreas Hein

Andreas Hein anticipe une convergence entre l'IA et les projets de voyage interstellaire. Crédit : Efflam Mercier (illustration) / David Fossé
Si nous allons vers les étoiles un jour, nous n’irons pas seuls : une intelligence artificielle nous accompagnera. Mieux, peut-être même s’en ira-t-elle explorer les autres mondes sans nous... Mais à quoi pourrait ressembler une sonde interstellaire intelligente ?
Mettre une intelligence artificielle (IA) aux commandes d'un vaisseau d'exploration interstellaire ? L'idée n'est pas neuve. Elle n'est pas non plus sans intérêt. Une IA serait sans doute plus résistante que des humains pour affronter un si long voyage, et plus efficace pour analyser ce qu’elle verrait…

Nous en sommes loin semble-t-il, et pourtant des ingénieurs et des chercheurs réfléchissent déjà au design de ce que pourraient être ces sondes interstellaires intelligentes. Andreas Hein – du laboratoire Génie Industriel de CentraleSupélec – est de ceux-là. Persuadé qu’elles joueront un grand rôle dans l’expansion de l’humanité dans l’espace, il avance – dans un article publié fin 2018 avec l’auteur de science-fiction Stephen Baxter...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le chantier du Thirty Meter Telescope à nouveau bloqué à Hawaï

    Plusieurs centaines de manifestants empêchent le début de la construction du télescope de 30 m américain, dont les travaux devaient se poursuivre à partir du 15 juillet 2019.

  • L’Inde reprogramme le lancement de sa sonde lunaire Chandrayaan-2

    Un incident technique l’ayant clouée au sol le 14 juillet 2019, la mission lunaire Chandrayaan-2 devrait finalement décoller lundi 22 juillet. Son rover doit permettre à l’Inde de devenir la quatrième nation à s’être posée sur la Lune.

  • SpaceX expose les raisons de l’explosion de sa capsule Dragon

    Le 20 avril 2019, la capsule Dragon de SpaceX explosait lors de tests au sol. Depuis, aucune information n’avait filtré sur les causes de cet échec. L’annonce a eu lieu le 15 juillet que la fuite d’un composant aurait provoqué une réaction en chaîne à l’origine du désastre. De quoi remettre en cause l’envoi d’astronautes sur l’ISS, prévu pour la mi-septembre…