Ondes gravitationnelles : deux nouvelles détections potentielles examinées par Ligo

L’un des détecteurs américains d’ondes gravitationnelles Ligo, situé à Hanford (État de Washington). © Ligo
Depuis leur remise en route le 30 novembre 2016, les détecteurs de Ligo ont identifié deux nouveaux signaux qui pourraient trahir le passage d'une onde gravitationnelle. Une analyse approfondie est en cours.

Cette seconde session d'observation des deux détecteurs américains, installés à Hanford dans l'État de Washington et à Livingston en Louisiane, a permis de collecter environ 12 jours de données scientifiques avec une sensiblité suffisante pour identifier des fusions de trous noirs de 30 masses solaires jusqu'à une distance de 2 milliards d'années-lumière (ou des fusions d'étoiles à neutrons jusqu'à 200 millions d'années-lumière).

Près de Pise, l'équipe du détecteur franco-italien Virgo s'active pour finaliser la mise à niveau de son propre instrument et rejoindre au plus vite Ligo dans sa prise de données. L'utilisation conjointe de détecteurs situés en différents points de la planète doit permettre de localiser les sources des ondes gravitationnelles sur la voûte céleste. 

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Une sortie extravéhiculaire imprévue pour les astronautes de l’ISS

    Samedi 20 mai, une panne est survenue sur un ordinateur de l’ISS. Une sortie extravéhiculaire pour la réparer a été décidée dimanche. Mardi 23 mai à 14h, ce sont les deux Américains Peggy Whitson et Jack Fisher qui se chargeront de la mission.

  • Une planète flottante à 20 années-lumière de la Terre

    Un astre de la taille de Jupiter, douze fois plus massif et ne tournant autour d'aucune étoile, a été identifié près du Système solaire. Il rejoint le club très fermé des « planètes flottantes », qui ne compte pour le moment qu'une douzaine de membres.

  • Les spectacles du ciel nocturne en mai

    Un essaim d'étoiles filantes dans la nuit du 6 au 7 mai, Jupiter qui joue avec la Lune, une exploration du plateau d'Aristarque, une promenade dans la constellation de la Vierge, et d'autres surprises ! Découvrez les plus beaux spectacles du ciel de mai dans nos éphémérides radio.