Observation du ciel : la saison de Saturne est ouverte !

Saturne photographiée au télescope de 300 m. © Jean-Luc Dauvergne
La planète aux anneaux est en bonne position dans le ciel, en seconde partie de nuit. Le 14 août 2022, elle passe au plus près de la Terre. Une période propice à son observation au télescope.
Après plusieurs mois noyée dans les lueurs de l’aube, assez près de l’horizon, Saturne a pris ses quartiers au-dessus de l’horizon sud et à une bonne hauteur dans le ciel. C’est le signe que la saison pour l’observer a commencé. Repérer Saturne   La planète gazeuse, entourée de son magnifique système d’anneaux, se lève autour de minuit en France. Il faut encore patienter une heure afin qu’elle ait pris un peu de hauteur (15° à Paris). Il sera alors possible de tenter son observation au télescope dans des conditions de turbulence qui s’améliorent. Avant cela, Saturne est trop proche de l’horizon et les images au télescope risquent d’être brouillées par l’épaisseur d’atmosphère terrestre traversée par sa lumière. Saturne se repère donc
Après plusieurs mois noyée dans les lueurs de l’aube, assez près de l’horizon, Saturne a pris ses quartiers au-dessus de l’horizon sud et à une bonne hauteur dans le ciel. C’est le signe que la saison pour l’observer a commencé.

Repérer Saturne  

La planète gazeuse, entourée de son magnifique système d’anneaux, se lève autour de minuit en France. Il faut encore patienter une heure afin qu’elle ait pris un peu de hauteur (15° à Paris). Il sera alors possible de tenter son observation au télescope dans des conditions de turbulence qui s’améliorent. Avant cela, Saturne est trop proche de l’horizon et les images au télescope risquent d’être brouillées par l’épaisseur d’atmosphère terrestre traversée par sa lumière.

Saturne se repère donc
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Exploration spatiale : que fait l’Europe ?

    A quelques semaines d’une réunion cruciale pour le futur de l’exploration spatiale en Europe, Ciel & Espace publie un hors-série exceptionnel. Présence sur la Lune, accès indépendant à l’espace, exploration robotique de Mars. Nous y faisons le tour des enjeux actuels.

  • Bill Nelson, de la Nasa : « Nous sommes dans une course à la Lune contre les Chinois »

    Participation de l’Europe au programme lunaire Artemis, rapports avec la Russie, concurrence de la Chine : l’administrateur de la Nasa détaille pour Ciel & espace les nouveaux enjeux de l’agence spatiale américaine. Une interview réalisée lors de sa venue à Paris.

  • Anneaux de Saturne : sont-ils nés d’une ancienne lune ?

    Selon des astronomes américains, un satellite aujourd’hui disparu est à l’origine de la formation des anneaux de la planète géante, ainsi que de l’inclinaison de son axe de rotation. Un scénario reposant sur la thèse d’anneaux jeunes, loin de faire l’unanimité.