Les astronomes aussi résistent à Donald Trump

Signature du décret par Donald Trump. Crédit : DR
Au même titre que l’ensemble de la communauté scientifique, les astronomes donnent de la voix contre Donald Trump ! Par le biais de l’Union astronomique internationale, ils protestent officiellement contre le nouveau décret discriminatoire pris par la Maison Blanche à l’encontre de sept pays.

Les astronomes du monde entier refusent en bloc le nouveau décret du président américain Donald Trump signé vendredi 27 janvier 2017, et qui interdit l’entrée sur le territoire américain aux ressortissants de sept pays de culture majoritairement musulmane (Yémen, Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie).

La mesure, immédiatement entrée en application, met en danger les collaborations scientifiques internationales. C’est ce frein qui a été vivement dénoncé dans un communiqué, en anglais, de l’Union astronomique internationale (UAI), lundi 30 janvier. Rallié par la Royal Astronomical Society britannique et la Société Française d'Astronomie et d'Astrophysique, ce texte réaffirme l’engagement des astronomes contre toute forme de discrimination.

« Nous ne sommes pas enfermés dans une tour d’ivoire loin du monde réel », commente l’astronome Thierry Montmerle, précédent secrétaire général de l’UAI. Fier de l’engagement de ses collègues, il souligne que l’UAI n’en est pas à sa première réaction vis-à-vis d’un État.

En juillet 2016 déjà, Piero Benvenuti, secrétaire général de l’organisation, avait fustigé la purge entreprise par le président turc Erdogan à la suite de la tentative de coup d’État menée par l’armée et qui avait conduit à l’annulation de la 41e assemblée scientifique du Cospar (COmmittee for SPAce Research).

Recevez Ciel & Espace pour moins de 5€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Votre ciel du mois d'août en podcast

    Ce mois-ci vous pourrez admirer un coucher de Soleil sous l'Arc de Triomphe, une éclipse totale aux Etats-Unis, les étoiles filantes Perséides, de belles conjonctions, et vous pourrez explorer la mer des Crises en compagnie de Bernard Nomblot (Universcience.tv), et le Sagittaire avec Jean-Luc Dauvergne (Ciel & Espace).

  • Réécoutez l'interview de Thomas Pesquet sur Ciel & Espace Radio

    Un mois et deux jours après son retour de la station spatiale internationale, l'astronaute a répondu à nos questions. Qu'est-ce que ces six mois en orbite ont changé pour lui ? Comment envisage-t-il sa célébrité nouvelle et... serait-il prêt à repartir ? 25 minutes d'entretien exclusif.

  • Longue Marche 5 rate son deuxième vol

    Le 2 juillet, la fusée chinoise Longue Marche 5 a décollé de la base spatiale de Wenchang, dans le sud du pays, mais n’a pas réussi à atteindre l’orbite.