Le vaisseau Soyouz MS-22 endommagé est revenu sur Terre sans problème apparent

Crédit : Roscosmos
Le vaisseau russe Soyouz MS-22 s’est désolidarisé de la Station spatiale internationale et est rentré dans l’atmosphère en mode automatique, sans personne à bord. Son système de régulation thermique avait été endommagé par une micrométéorite fin 2022.
En apparence, tout s’est bien passé : à 13 h 45 (heure française), le vaisseau Soyouz MS-22 s’est posé normalement, sous son parachute, dans les steppes du Kazakhstan. Peu avant l’impact, ses rétrofusées ont fonctionné et le module de retour du vaisseau, chargé de 218 kg de fret, n’a pas subi de dommage. Moins de deux heures plus tôt, à 11 h 58, il s’était séparé de l’ISS en mode automatique, sans personne à bord. Car ce vaisseau souffrait d’une avarie, survenue le 14 décembre 2022 : une micrométéorite avait provoqué une fuite de son système de climatisation. Résultat : par mesure de précaution, les trois astronautes qui devaient revenir sur Terre à son bord le 16 mars 2023, sont restés en orbite. En février 2023, le Soyouz MS-23 leur a été envoyé
En apparence, tout s’est bien passé : à 13 h 45 (heure française), le vaisseau Soyouz MS-22 s’est posé normalement, sous son parachute, dans les steppes du Kazakhstan. Peu avant l’impact, ses rétrofusées ont fonctionné et le module de retour du vaisseau, chargé de 218 kg de fret, n’a pas subi de dommage.

Moins de deux heures plus tôt, à 11 h 58, il s’était séparé de l’ISS en mode automatique, sans personne à bord. Car ce vaisseau souffrait d’une avarie, survenue le 14 décembre 2022 : une micrométéorite avait provoqué une fuite de son système de climatisation. Résultat : par mesure de précaution, les trois astronautes qui devaient revenir sur Terre à son bord le 16 mars 2023, sont restés en orbite. En février 2023, le Soyouz MS-23 leur a été envoyé...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • L’astéroïde Dimorphos a été déformé par l’impact de la sonde Dart

    En 2022, la mission Dart entrait en collision avec l’astéroïde Dimorphos. Télescopes spatiaux et terrestres ont alors scruté les conséquences de l’impact sous toutes les coutures. Et les premières analyses viennent de tomber : Dimorphos est un agrégat de roche peu résistant. Une bonne nouvelle pour la défense planétaire.

  • Des étoiles mystérieuses se forment en bordure des galaxies

    De jeunes étoiles situées en périphérie des galaxies ont été découvertes en grand nombre grâce à l’observatoire spatial Galex. Leur présence étonne les astronomes, et ce, d’autant plus qu’ils n’étaient pas parvenus jusqu’ici à observer les nébuleuses dans lesquelles elles se sont formées.

  • Grand entretien avec Jean-Marc Bonnet-Bidaud : Les découvertes de demain se feront-elles en Chine ?

    Longtemps ignorée de l’Europe, l’apport technique de la Chine, nourrie de multiples innovations, pointe l’efficacité de ses méthodes et de son approche originale. En partant de l’astronomie, Jean-Marc Bonnet-Bidaud s’est intéressé à la science chinoise ancienne et à la pensée qui a présidé à son émergence.