Le test complet de l’eVscope d’Unistellar, le télescope 2.0

Instrument unique dans son genre, l’eVscope d’Unistellar est doté d’un oculaire électronique et se pilote depuis un smartphone. L’idée est de jouer sur la bonne sensibilité du capteur et son faible bruit pour montrer le ciel en direct. Ce que nous avons voulu vérifier à Paris et sous un ciel de campagne.
La sortie de l’eVscope est l’aboutissement d’une success-story pour Unistellar. Souvenez-vous, en 2017, la start-up marseillaise levait 2,2 millions de dollars pour son projet sur la plateforme de financement participatif Kickstarter. Une réussite, mais aussi un enjeu considérable pour une si jeune entreprise, car, à l’époque, le télescope restait à développer. Et Unistellar a dû faire face à un afflux de commandes plus grand qu’attendu. Finalement, les premiers instruments seront livrés en 2019 avec un an de retard. Un télescope pour l’observation visuelle assistée Nous avions effectué une première prise en main de l’eVscope fin 2018, mais à l’époque l’application n’existait pas encore. Or, elle est tout aussi importante que le télescope. Rappelons
La sortie de l’eVscope est l’aboutissement d’une success-story pour Unistellar. Souvenez-vous, en 2017, la start-up marseillaise levait 2,2 millions de dollars pour son projet sur la plateforme de financement participatif Kickstarter. Une réussite, mais aussi un enjeu considérable pour une si jeune entreprise, car, à l’époque, le télescope restait à développer. Et Unistellar a dû faire face à un afflux de commandes plus grand qu’attendu. Finalement, les premiers instruments seront livrés en 2019 avec un an de retard.

Un télescope pour l’observation visuelle assistée Nous avions effectué une première prise en main de l’eVscope fin 2018, mais à l’époque l’application n’existait pas encore. Or, elle est tout aussi importante que le télescope. Rappelons...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La science ukrainienne entre en résistance

    Avant le début de la guerre, l’Ukraine comptait 80 000 scientifiques, dont des centaines d’astronomes. Certains sont contraints à l’exil, d’autres condamnés à rester sur place. Mais pour tous, le maître-mot est « résister ». Et pour ça, ils peuvent compter sur l’aide de collègues étrangers.

  • Découverte : on a retrouvé le cratère d’origine de la plus ancienne météorite martienne !

    Un fabuleux travail d'enquête a permis de retrouver l'origine sur Mars de la météorite Black Beauty, parmi les 94 millions de cratères que comptent la surface de la planète rouge.

  • La Corée du Sud vise la Lune

    Où se situe l’eau sur la Lune ? Quel est le terrain le plus propice pour atterrir ? La nouvelle mission lunaire qui doit être lancée jeudi 4 août par la Corée du Sud tâchera de répondre à ces questions, et à bien d’autres encore, en prévision de futures missions d'exploration.