Le robot Yutu 2 rencontre des roches inhabituelles sur la face cachée de la Lune

Crédit : CNSA
Le rover chinois de la sonde Chang’e 4, arrivé sur la Lune en janvier 2019, vient de faire une découverte dans un jeune cratère d’impact : des roches colorées qui ressemblent à du gel.

Le 28 août 2019, le rover Yutu 2 (Lapin de jade 2) a-t-il fait le même type de découverte qu’Harrison Schmitt, le seul géologue à être allé sur la Lune, en décembre 1972 ? C’est ce que laissent supposer les rares et elliptiques commentaires diffusés sur le site internet consacré à l’engin. Au cours de sa huitième journée d’exploration (qui, sur la Lune, dure 2 semaines, le robot s’arrêtant la nuit), et après 278 m parcourus à l’intérieur du vaste cirque von Karman, Yutu 2 a photographié un petit cratère d’impact qui a rapidement attiré l’attention de ses pilotes.

En effet, au fond de celui-ci se trouve une substance aux reflets lumineux qui, selon l’agence spatiale chinoise, présente « une couleur inhabituelle », ce qui n’est pas sans rappeler le sol orange découvert par Harrison Schmitt lors de la mission Apollo 17. Mais ce n’est pas tout. L’aspect de cette substance serait « comparable à un gel ». Des caractéristiques qui ont poussé les contrôleurs de la mission à ne pas éteindre leur robot comme cela était initialement prévu à l’approche des heures les plus chaudes du jour lunaire et à le diriger vers le petit cratère afin de l’étudier de près.

Une photo prise le 30 août (ci-dessous) montre les traces de roues du rover jusqu’au cratère qui semble ne pas excéder 1 m de diamètre. Ses abords remplis de roches anguleuses laissent penser qu’il est relativement récent à l’échelle géologique.

Photo prise le 30 août 2019 par Yutu 2. © CNSA

Aucune photo de ladite substance n’a été publiée et sa couleur n’a pas été précisée, ce qui laisse peu de place pour les interprétations. Toutefois, il est possible qu’il s’agisse de roches vitrifiées lors de l’impact au sol d’une météorite étant arrivée à grande vitesse.

Le 5 septembre 2019, Yutu 2 a été mis hors tension en vue de sa neuvième nuit lunaire de deux semaines qui commence le 6 septembre.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Au sommaire du prochain numéro de Ciel & Espace

    Disponible dès à présent en version numérique, le dernier numéro de Ciel & Espace cette année sera en kiosques le 15 novembre. Il s’attarde sur la passionnante découverte des galaxies invisibles et est accompagné du calendrier astronomique 2020 !

  • Podcast : Ce qu'il faut observer dans le ciel en novembre 2019

    Le 11 novembre, Mercure passe devant le Soleil ! C'est le plus beau spectacle céleste du mois, mais pas le seul... Nous les détaillons en compagnie de Philippe Henarejos et Jean-Luc Dauvergne, qui nous livrent aussi en fin d'émission leurs coups de coeur astronomiques du mois.

  • Archive podcast : Météorites, entre ciel et terre

    En octobre 2017, une grande exposition consacrée aux météorites ouvrait ses portes à la Grande galerie de l'évolution du Jardin des Plantes, à Paris. Entretien avec son commissaire, Matthieu Gounelle, qui publiait aussi chez Flammarion "Une belle histoire des météorites".