Le journal de Thomas Pesquet (29) : Noël sur orbite

Dans l’ISS, les décorations de Noël flottent en apesanteur. © T. Pesquet
Chaque mois pendant plus de deux ans, Thomas Pesquet a raconté les coulisses de son entraînement aux lecteurs de Ciel & Espace. Désormais, il est sur orbite ! Récit d'un Noël un peu spécial...

Épisode 29 : Noël sur orbite

« Pour moi, Noël est d'abord une belle réunion de famille. J'ai une grande famille – avec 21 cousins du côte de mon père – et quand j'étais enfant, Noël était souvent la seule occasion de nous retrouver tous. C'était aussi l'occasion de faire les 400 coups à la ferme de mes grands-parents. Mon frère et moi, qui étions les aînés, entraînions souvent les autres dans des batailles de boules de neige ou sur la mare gelée... où bien sûr nous n'avions pas le droit d'aller. Cette année, je n'ai pas pu être physiquement présent, mais j'ai pu appeler depuis la station spatiale internationale (ISS). Donc, en quelque sorte, on a réussi à perpétuer cette tradition d'être ensemble !

Dans l’ISS, recréer une ambiance de Noël n’est pas facile. Il n’y a pas de neige dehors, pas de cheminée pour le Père Noël — qui de toute façon ne pourrait pas nous rattraper à 28 000 km/h, même avec un troupeau de rennes de compétition ! — mais bon, on a essayé.

D'abord, on a commencé par chercher le sapin en plastique qu'il y avait à bord à une époque. On l'a vraiment cherché partout, on a même passé des coups de fils à d'anciens astronautes qui pensaient se souvenir où ils l'avaient rangé ! Mais non, impossible de mettre la main dessus, nous n'avons retrouvé que les décorations... Pour les cadeaux, nous avons donc accroché de grandes chaussettes rouges à nos noms sur un mur. Et Shane nous a mis de la musique de Noël.

La neige de Noël, il est possible heureusement de la voir depuis l'espace... © Thomas Pesquet

Et puis nous nous sommes répartis les repas de fête : Peggy s'est occupé de Noël, Shane de Thanksgiving, et moi j'ai amené de la nourriture française, par le chef Thierry Marx, pour le réveillon du Nouvel An. J'ai aussi contribué au repas de Noël avec du saumon d'Écosse au citron, de l'émincé de confit de canard aux câpres et de l’œuf bio en cocotte, par Alain Ducasse. Tout ceci arrosé abondamment de thé, de jus d'orange et d'eau, car évidement l'alcool est interdit à bord ! Le champagne ou les grands crus, ce sera pour l'année prochaine, sur Terre. »

 

Découvrez les précédents épisodes du journal de Thomas Pesquet.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Méthane martien : Curiosity relance le débat

    La nouvelle détection de méthane dans l’atmosphère de Mars par le robot Curiosity relance le débat sur l’origine de ce gaz : celle-ci est-elle biologique ou non ? Les scientifiques cherchent toujours à comprendre quel mécanisme peut le produire, mais aussi pourquoi il « s’évapore » partiellement en fonction des saisons.

  • Jumelles Omegon 2,1x42 : des « yeux de hibou » au banc d’essai

    Un type nouveau de jumelles surnommé « yeux de hibou » — grand diamètre, faible grossissement — fait sensation pour observer la Voie lactée. Nous avons testé le récent modèle de la marque Omegon et l’avons comparé aux jumelles Kasai et Vixen, testées en mars 2017. Avec des résultats surprenants, au regard des écarts de prix …

  • Un quart de Mars pris dans la tempête

    La Nasa a annoncé que la tempête géante qui s’abat sur Mars depuis le 1er juin2018 recouvre maintenant près d’un quart de la planète rouge. Dans le nuage de poussière, Opportunity est en mode « survie ».