Le 19 avril, un gros astéroïde passe au large de la Terre

Vue d’artiste d’un astéroïde géocroiseur. © ESA/P.Carril
Mercredi 19 avril, l’astéroïde 2014JO25 passera à moins de 2 millions de kilomètres de nous. Une visite qui sera suivie par les observatoires comme par les astronomes amateurs.

Le 19 avril 2017, l'astéroïde 2014 JO25 va frôler la Terre à seulement 1,8 million de kilomètres, soit environ 4 fois la distance Terre-Lune. Du fait de sa taille relativement importante — 650 m de diamètre —, il est considéré comme un astéroïde “potentiellement dangereux”.

La dernière fois qu'un gros astéroïde s’est ainsi approché de notre planète, c'était en septembre 2004. 4179 Toutatis, un spécimen de 5km de diamètre, était alors passé à peu près à la même distance.

Une observation à la portée des amateurs

Un peu partout sur la planète, de nombreux télescopes seront mobilisés pour ausculter le bolide. En particulier, les antennes de Goldstone en Californie et d'Arecibo, à Porto Rico, mèneront des observations radar dans le but de déterminer avec précision sa taille, sa vitesse de rotation, mais aussi de révéler des détails de surface avec une précision de quelques mètres.

Vu sa taille et sa proximité, 2014 JO25 sera également à la portée de petits télescopes amateurs et son déplacement sur le ciel sera visible en direct. Profitez-en : pour le prochain rase-mottes d'un gros calibre, il faudra attendre 2027. L’objet 1999 AN10, de 800m de diamètre, passera alors à seulement l’équivalent de la distance Terre-Lune.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Xavier Pasco : « La Nasa ne sait plus pourquoi elle est là »

    À l’heure où la Maison-Blanche vient de publier sa proposition de budget 2019 pour la Nasa, l’agence spatiale américaine subit une crise plus profonde, existentielle. C’est l’analyse de Xavier Pasco, spécialiste des questions spatiales à la Fondation pour la recherche stratégique.

  • La galaxie d’Andromède est née d’une collision

    La galaxie M31, voisine de notre Voie lactée, serait beaucoup plus jeune que prévu. Et elle résulterait de la fusion de deux galaxies. C’est la découverte réalisée par une équipe franco-chinoise de l’observatoire de Paris.

  • Comment les trous noirs dirigent la vie des galaxies

    Le taux de formation stellaire d’une galaxie dépend de la taille de son trou noir central, d’après une étude parue dans la revue “Nature” en janvier 2018. Chez les grandes galaxies, plus le trou noir est massif, plus la création d’étoiles est efficace, mais brève…