La sonde Juno sauve sa mission grâce à une manœuvre inédite

Vue artistique des panneaux solaires de Juno aux abords de Jupiter. Au loin, le Soleil. © NASA / SwRI / MSSS
Pour éviter l’ombre de Jupiter, Juno a dû allumer ses moteurs pendant plus de 10 heures afin de changer de trajectoire. Une manœuvre risquée mais réussie qui prolonge la mission autour de la planète géante.
Assurément, la sonde Juno a peur du noir. Depuis le Jet Propulsion Laboratory, en Californie, tout a été fait pour lui éviter de passer dans l’ombre de Jupiter. Pour cela, un véritable changement de trajectoire vient d’être opéré au prix d’une manœuvre particulièrement longue. Dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre 2019, les propulseurs de la sonde ont été allumés pendant plus de 10 heures consécutives, consommant pas moins de 73 kg de carburant, afin de changer l’inclinaison de son orbite autour de la planète géante.

La poussée, principalement latérale, s’est fait grâce au système de douze propulseurs du RCS (Reaction Control System) normalement chargés d’orienter le vaisseau dans l’espace ou d’ajuster finement sa trajectoire à coups d’impulsions...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous