La planète de Proxima b est-elle hostile à toute forme de vie ?

Vue d'artiste de l’étoile naine rouge Proxima du Centaure et de sa planète. © Nasa/ESA/STScI
C’est l’exoplanète la plus proche du Système solaire. Et elle se trouve dans la zone habitable de son étoile, Proxima du Centaure. Mais Proxima b subit régulièrement de violentes éruptions stellaires qui posent à nouveau la question de son hospitalité envers la vie.
Pendant une poignée de secondes, le 18 mars 2016, Proxima du Centaure, l’étoile la plus proche du Système solaire, située à 4,3 années-lumière, est devenue visible à l’œil nu. Sous le ciel particulièrement pur du Chili, cet astre d’ordinaire si peu brillant qu’il faut un télescope d’amateur pour en percevoir l’éclat, s’est hissé au rang des plus faibles étoiles discernables sans instrument d’optique. Si personne n’en a été témoin, l’Evryscope, un drôle d’instrument capable de photographier la totalité de la voûte céleste toutes les deux minutes, l’a enregistré. Installé à l’observatoire du Cerro Tololo, cette véritable machine à détecter les plus infimes clins d’œil des étoiles a ainsi observé une gigantesque éruption survenue à la...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Jim Bridenstine devient (enfin) administrateur de la Nasa

    Le Sénat américain, par un vote serré intervenu le 19 avril 2018, a mis fin au plus long intérim à la tête de la Nasa. Jim Bridenstine, membre du Congrès pour le parti républicain, devient ainsi le treizième administrateur de l’agence spatiale américaine.

  • Matière noire : les physiciens passent à l’axion

    Lassés de plusieurs décennies de recherches vaines, certains physiciens délaissent les particules hypothétiques nommées « wimps » pour une autre forme possible de matière noire : les axions. Une expérience américaine vient d’atteindre la sensibilité requise pour les détecter.

  • TESS doit trouver des exoplanètes habitables autour d’étoiles proches

    Le télescope spatial TESS a rejoint l’espace le 19 avril 2018, depuis cap Canaveral à bord d’une fusée Falcon 9. Le nouveau chasseur d’exoplanètes de la Nasa poursuivra la mission de Kepler, bientôt hors-service, avec une approche différente.