La phosphine de Vénus introuvable dans les données d’archives

L'IRTF à l'avant-plan de Vénus (photomontage). Crédit : DR/JAXA
L’analyse d’observations réalisées en 2015 avec le télescope infrarouge de la Nasa IRTF, installé à Hawaï, ne montre aucune trace de phosphine dans la haute atmosphère de Vénus. Fin de la controverse ? Pas si sûr...
Il n’y a pas de phosphine (PH3) dans la haute atmosphère de Vénus. En tout cas, l’analyse fine d’observations infrarouges datant de mars 2015 et exhumées par l’astrophysicienne Thérèse Encrenaz (observatoire de Paris) n’en montre aucune trace. Depuis l’annonce fracassante de la découverte de cette molécule par une équipe menée par Jane Greaves – une découverte jugée peu convaincante –, les spécialistes de Vénus cherchaient par tous les moyens à la confirmer. Soit au moyen de nouvelles observations en millimétrique/submillimétrique (le domaine de longueurs d’onde dans lequel a été faite la découverte grâce aux radiotélescopes Alma et JCMT), soit en cherchant la phosphine dans le domaine infrarouge, dans lequel la molécule doit laisser une signature
Il n’y a pas de phosphine (PH3) dans la haute atmosphère de Vénus. En tout cas, l’analyse fine d’observations infrarouges datant de mars 2015 et exhumées par l’astrophysicienne Thérèse Encrenaz (observatoire de Paris) n’en montre aucune trace.

Depuis l’annonce fracassante de la découverte de cette molécule par une équipe menée par Jane Greaves – une découverte jugée peu convaincante –, les spécialistes de Vénus cherchaient par tous les moyens à la confirmer. Soit au moyen de nouvelles observations en millimétrique/submillimétrique (le domaine de longueurs d’onde dans lequel a été faite la découverte grâce aux radiotélescopes Alma et JCMT), soit en cherchant la phosphine dans le domaine infrarouge, dans lequel la molécule doit laisser une signature...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le JWST a atteint sa destination finale

    Après un trajet de 30 jours, le James Webb Space Telescope s’est inséré sans problème sur son orbite finale à 1,5 million de kilomètres de la Terre. La Nasa doit désormais procéder au réglage fin de son optique.

  • Podcast : Dans le ciel en février 2022

    Ce mois-ci, parviendrez-vous à observer le gegenschein, la pâle lueur des poussières de notre système planétaire située au point anti-solaire ? D'autres observations, plus faciles, sont au programme de ce court mois de février ! Ecoutez les conseils de nos spécialistes...

  • Podcast : Nouveau succès pour la théorie d'Einstein grâce au "Pulsar Double" !

    Connaissez-vous le "Pulsar double" ? Grâce à seize années d'observation de cet étrange objet à l'aide de six radiotélescopes à travers le monde, une équipe vient de tester la théorie de la relativité générale avec une précision inédite. Thibault Damour, notre invité, a participé à l'aventure...