La Nasa s’intéresse de nouveau à la recherche des extraterrestres

© T. Plakhova
Un peu plus de 25 ans après l’arrêt brutal de son programme d’écoute, la Nasa pourrait s’intéresser de nouveau à la recherche de civilisations extraterrestres ! À l’automne, l’agence spatiale américaine a en effet hébergé à Houston un colloque consacré aux « technosignatures »...
Jason Wright. © Nasa « Nous étions plus d’une soixantaine de participants. Essentiellement des astronomes, mais aussi des ingénieurs, des anthropologues, des biologistes, et quelques officiels de la Nasa », se réjouit Jason Wright. Du 25 au 28 septembre 2018, l’astrophysicien de la Penn State University est parvenu à réunir un bel aréopage au Lunar and Planetary Institute (Houston). Jill Tarter (qui a inspiré le film Contact ), mais aussi le directeur du Breakthrough Starshot Pete Worden, l’écrivain de science-fiction Gregory Benford et bien d’autres étaient présents pour préparer le grand retour de l’agence américaine aux affaires SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence).

« La Nasa n’a pas financé de projets de recherche d’intelligence extraterrestre
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • La jeune Jupiter a-t-elle été percutée par une grosse planète ?

    Un corps dix fois plus massif que la Terre serait entré en collision avec la géante du Système solaire quand elle était encore en train de se former. L’immense impact permettrait d’expliquer l’étrange structure interne de la planète, mesurée par la sonde Juno.

  • Les robots débarquent dans la station spatiale internationale

    Le prochain vaisseau Soyouz à décoller pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS) ne comptera aucun astronaute à bord, seulement le robot humanoïde russe Fedor. Plus tard cette année, il devrait être rejoint par Robonaut 2, de conception américaine, qui retrouvera l’espace après plusieurs mois au sol pour réparations.

  • Anneaux de Saturne : leur jeunesse supposée est-elle déjà caduque ?

    A-t-on conclu trop vite au jeune âge des anneaux de Saturne ? Depuis 2017, le lot de mesures livré par la sonde Cassini dans ses derniers instants donne du grain à moudre aux astronomes. Mûrement réfléchi, le modèle le plus robuste pourrait finalement être celui d’anneaux anciens. Enquête.