La comète Hartley 2 au plus près de la Terre

Ce cliché très détaillé de Hartley 2, montre sa chevelure diffuse ainsi que sa queue de gaz. Elle a été obtenue le 13 octobre avec une lunette de 100 mm. Crédit : Nick Howes.

La comète Hartley 2 est passée au plus près de la Terre le 20 octobre 2010. Observez-la !

Il est rare de voir une comète d'aussi près : seulement 1/8 de la distance Terre-Soleil ! Son éclat reste néanmoins modéré puisque Hartley 2 est timidement visible à l'œil nu.

La raison : il s'agit d'une petite comète dont le noyau n'excède pas 1,4 km de diamètre. Ce n'est rien en comparaison de la comète géante Hale-Bopp, visible en plein Paris en 1997. Elle mesurait 40 km de large.

La Lune gênante pour observer la comète

Malheureusement, le ciel nocturne est lumineux jusqu'au 30 octobre 2010 à cause d'une Lune allant de sa phase pleine vers une phase gibbeuse. L'éclat de celle-ci masque en grande partie l'objet diffus et peu contrasté que constitue Hartley 2.

Le centre de la comète reste visible en cette période, mais sa queue s'efface en présence de la moindre lueur parasite. Elle devient même inobservable le 28, lorsqu'elle se trouve à moins de 7° d'une Lune éclairée à 68%.

Période plus favorable à partir du 30 octobre

À partir du 30 octobre 2010, cherchez la comète en milieu de nuit, juste avant que la Lune ne se lève. Vous ne perdez presque rien à attendre cette date.

En effet, l'éclat de la vagabonde varie peu dans les jours qui viennent : le 31 octobre, elle affiche une baisse de luminosité de seulement 30% par rapport à son maximum du 20 octobre.

La comète entre Cocher et Gémeaux

Dans ces conditions, elle sera toujours visible à l'œil nu sous un très bon ciel. À défaut, aidez-vous de jumelles et cherchez une tache diffuse, large comme la Lune. L'image ci-dessous en donne un apperçu. Crédit : Byron Berger/Nasa

En plein cœur de la constellation du Cocher le 20, elle file ensuite vers l'est, en direction des pieds des Gémeaux.

Pour la localiser, utilisez la carte ci-dessous, car Hartley 2 se déplace rapidement, comme le montre une animation d'un astronome amateur de l'Utah Patrick Wiggins, sur le site de la Nasa.

carte

Carte Hartley 2

La sonde EPOXI frôle Hartley 2

Le 4 novembre 2010, la sonde Epoxi (anciennement Deep Impact) lui rendra visite en passant à seulement 700 km du petit noyau (1,5 km) de la comète. La sonde devrait renvoyer vers la Terre des images inédites que nous ne manquerons pas de diffuser sur cieletespace.fr.

Envie d'en savoir plus sur Hartley 2 ? Lisez l'article qui lui est consacré dans Ciel & Espace d'octobre 2010 et écoutez notre émission Jusqu'à l'aurore, sur cieletespaceradio.fr.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • A observer : Callisto joue avec l’ombre de Jupiter le 30 septembre

    C’est une éclipse partielle d’un type extrêmement rare que les amateurs peuvent tenter de suivre le vendredi 30 septembre au matin : le satellite Callisto vient flirter avec l’ombre de Jupiter. Le phénomène est si rare que les logiciels en perdent leur latin ! Pour en avoir le cœur net, nous vous invitons à l’observer.

  • La sonde DART a percuté l’astéroïde Dimorphos

    Les images sont spectaculaires. Et elles ont été diffusées en direct : la sonde américaine DART s’est approchée de sa cible à 23000 km/h en prenant des photos de plus en plus rapprochées. Jusqu’à l’impact, provoqué pour mesurer la déviation qu’il est possible d’induire sur un astéroïde.

  • Philippe Baptiste, président du Cnes : « Il faut réguler les activités sur la Lune »

    S’accorder sur l’exploration de la Lune, collaborer avec d’autres agences spatiales que sont les États-Unis ou la Chine, mais aussi développer des programmes qui nous sont propres : le président du Cnes détaille la voie de l’agence spatiale française.