Jocelyn Bell : « Je pensais qu'ils allaient me renvoyer de Cambridge »

Jocelyn Bell Burnell, et la visualisation d'un pulsar. Crédit : Breakthrough Prize Fondation / Nasa
L’astrophysicienne Jocelyn Bell Burnell, connue pour sa découverte des pulsars il y a 50 ans, vient d’être récompensée par le prix Breakthrough, avec à la clé une dotation de 3 millions de dollars. Elle a accepté de se confier à Ciel & Espace.
Son nom est attaché à la découverte en 1967 d'un des plus étranges objets de l'astrophysique, les pulsars. Mais pour beaucoup, elle est aussi le symbole d'une injustice faite aux femmes scientifiques : alors que son directeur de thèse Antony Hewish obtint le prix Nobel en 1974 pour cette découverte, elle-même – doctorante en 1967 – en fut écartée. Le Breakthrough Prize vient aujourd’hui récompenser le travail de la chercheuse, ainsi que son leadership scientifique durant les décennies qui ont suivi la découverte. Elle a décidé de consacrer son montant à la promotion des femmes et des minorités en physique.

 

Dans quel état d’esprit étiez-vous lorsque vous êtes arrivée à l’université de Cambridge, peu de temps avant de découvrir le premier
...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • LM d’Apollo 10, photo du trou noir, voyages vers Mars… : retrouvez tous nos articles 100 % web

    Un astronome aurait retrouvé le LM d’Apollo 10 ! Comment photographie-t-on un trou noir ? Une expérience donne de l’espoir pour la vie sur Mars… Passionnés d’exploration spatiale, curieux d’astronomie, vous trouverez à coup sûr matière à apprendre dans les nombreux articles et podcasts publiés sur notre site. En voici la liste. Cliquez, et découvrez !

  • Trou noir : les secrets d’une image

    La première photo d’un trou noir, révélée le 10 avril 2019, restera certainement dans les annales de l’astronomie. Un exploit collectif réalisé par 200 astrophysiciens dispersés sur toute la planète, et dont voici les coulisses.

  • Aidez les astronomes à savoir quand se couche réellement le Soleil

    Étonnant : les heures de lever et de coucher du Soleil ne sont pas prédites à mieux que quelques minutes. La responsable de cette imprécision : notre atmosphère. Les chercheurs se tournent vers les sciences participatives pour résoudre ce problème épineux, car il a un impact la navigation en mer, mais aussi sur les observations astronomiques.