Jean-Philippe Uzan : « La cosmologie n'est pas une science comme les autres »

L'astrophysicien théoricien Jean-Philippe Uzan. Crédit : David Fossé / Ciel & Espace
Le modèle du Big bang est aujourd'hui décrit avec une précision inégalée. Mais jusqu'où les cosmologistes peuvent-ils remonter le temps tout en restant des scientifiques ? Un podcast avec le physicien théoricien Jean-Philippe Uzan.
C'est un extraordinaire échafaudage bâti tout au long du XXe siècle qui a bouleversé notre vision du cosmos, comme de l'espace et du temps. Dans "Big Bang", paru aux éditions Flammarion, Jean-Philippe Uzan nous explique avec subtilité et profondeur ce modèle qui décrit le mieux aujourd'hui l'évolution de l'univers depuis 13,7 milliards d'années, et auquel sont attachés les noms de Einstein, Lemaître, Hubble, Gamov et bien d'autres. Mais que nous dit au juste le modèle du Big bang sur l'origine ultime ? Décidément, la cosmologie n'est pas une science comme les autres...

Avec Jean-Philippe Uzan, directeur de recherche au CNRS et membre de l'Institut d'Astrophysique de Paris, et David Fossé, rédacteur en chef adjoint de Ciel & Espace.

...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Le chantier du Thirty Meter Telescope à nouveau bloqué à Hawaï

    Plusieurs centaines de manifestants empêchent le début de la construction du télescope de 30 m américain, dont les travaux devaient se poursuivre à partir du 15 juillet 2019.

  • L’Inde reprogramme le lancement de sa sonde lunaire Chandrayaan-2

    Un incident technique l’ayant clouée au sol le 14 juillet 2019, la mission lunaire Chandrayaan-2 devrait finalement décoller lundi 22 juillet. Son rover doit permettre à l’Inde de devenir la quatrième nation à s’être posée sur la Lune.

  • SpaceX expose les raisons de l’explosion de sa capsule Dragon

    Le 20 avril 2019, la capsule Dragon de SpaceX explosait lors de tests au sol. Depuis, aucune information n’avait filtré sur les causes de cet échec. L’annonce a eu lieu le 15 juillet que la fuite d’un composant aurait provoqué une réaction en chaîne à l’origine du désastre. De quoi remettre en cause l’envoi d’astronautes sur l’ISS, prévu pour la mi-septembre…