Jean-Claude Pecker s’est éteint à 96 ans

Astrophysicien, membre de l’Académie des sciences et grand vulgarisateur, Jean-Claude Pecker est décédé le 20 février 2020.

L’astrophysicien Jean-Claude Pecker s’est éteint le 20 février, à l’âge de 96 ans. Né en 1923, il avait échappé à la barbarie nazie pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que ses deux parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz. Après la guerre, il intègre l’École normale supérieure et passe un doctorat avant de rejoindre l’observatoire de Paris. Il devient ensuite directeur de l’observatoire de Nice en 1962, puis de l’IAP de 1972 à 1978.

De 1963 à 1988, il dirige la chaire d’astrophysique théorique du Collège de France, et il entre à l'académie des Sciene en 1977. Spécialiste de la physique stellaire, il est également connu pour son travail de vulgarisation de l’astronomie et ses prises de position contre la domination de la théorie du big bang.

 

 

Deux titres actuellement en kiosque ou disponibles sur notre boutique web

le magazine Ciel & espace n°569, de février-mars 2020 et l’Almanach du ciel 2020

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Podcast : La photosynthèse, moteur de la biosphère

    La photosynthèse a totalement transformé la composition de l'atmosphère terrestre et est aujourd'hui le principal moteur de la biosphère. Pourrait-elle fonctionner sur planète autour d'une étoile différente du Soleil ?

  • Podcast : Dans le ciel en avril 2020

    Vénus, la star du mois, passe devant l'amas des Pléiades. La Lune, Mars et Jupiter font le spectacle le 15 avril et les étoiles filantes Lyrides nous rendront visite le 23... En fin d'émission, comme chaque mois, découvrez les coups de coeurs de nos chroniqueurs !

  • Podcast : La vie extraterrestre est-elle extrémophile ?

    Il existe des organismes qui peuvent supporter des températures supérieures à 100°C. Au plus profond des océans, des crustacés s’ébattent à une pression de plus de mille fois la pression atmosphérique. Et certaines bactéries prospèrent dans des environnements radioactifs ! Qu'est-ce que l'existence de ces extrémophiles nous apprend sur l'origine de la vie et la possibilité d'une vie extraterrestre ?