Il y a 40 ans, Apollo 10 ouvrait la route de la Lune

Le module lunaire Snoopy est à seulement 15,6 km de la surface de la Lune quand Gene Cernan prend cette photo du cratère Maskelyne. Crédit : Nasa/Ciel et Espace Photos

Le 18 mai 1969, les astronautes américain Stafford, Cernan et Young s'envolaient vers la Lune à bord du vaisseau Apollo 10. Leur mission : répéter toutes les phases du voyage sauf l'alunissage. Après quatre jours de traversée, leur capsule se mettait en orbite lunaire.

Le 22 mai, Thomas Stafford et Gene Cernan passaient dans le module baptisé Snoopy et entamaient leur descente vers la surface de notre satellite. Exactement vers le site sélectionné par la Nasa. Mais ils avaient l'interdiction formelle de se poser. Ils descendront jusqu'à 15,6 km d'altitude avant de repartir vers Charlie Brown, le module de commande piloté par John Young.

Le 26 mai, à leur retour sur Terre, les trois astronautes avaient ouvert la route de la Lune à Neil Armstrong et Buzz Aldrin, pour la mission Apollo 11, prévue pour juillet 1969.

Découvrez ou revivez l'expédition d'Apollo 10 grâce à notre diaporama visible dans la rubrique "Visites guidées".

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Ralph Nye, sauveur de lunettes historiques au Lowell Observatory

    L’observatoire Lowell, en Arizona, possède plusieurs télescopes qui ont marqué l’histoire de l’astronomie : la lunette avec laquelle Lowell cherchait des canaux sur Mars, celle qui a permis de débusquer Pluton… Mais, avec le temps, ces instruments et d’autres étaient menacés de disparition. Ralph Nye, au Lowell Observatory, s’est passionné pour leur restauration. Objectif : leur faire revoir les étoiles !

  • Des falaises glacées sur la planète Mars

    La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) a observé de la glace sur Mars en huit endroits, sous forme de couches superposées à quelques mètres seulement sous la surface de la planète rouge.

  • L’étoile Bételgeuse tourne en 30 ans

    Les observations du réseau d’antennes millimétriques ALMA ont permis de calculer à quelle vitesse la supergéante rouge Bételgeuse boucle un tour sur elle-même.