Il y a 40 ans, Apollo 10 ouvrait la route de la Lune

Le module lunaire Snoopy est à seulement 15,6 km de la surface de la Lune quand Gene Cernan prend cette photo du cratère Maskelyne. Crédit : Nasa/Ciel et Espace Photos

Le 18 mai 1969, les astronautes américain Stafford, Cernan et Young s'envolaient vers la Lune à bord du vaisseau Apollo 10. Leur mission : répéter toutes les phases du voyage sauf l'alunissage. Après quatre jours de traversée, leur capsule se mettait en orbite lunaire.

Le 22 mai, Thomas Stafford et Gene Cernan passaient dans le module baptisé Snoopy et entamaient leur descente vers la surface de notre satellite. Exactement vers le site sélectionné par la Nasa. Mais ils avaient l'interdiction formelle de se poser. Ils descendront jusqu'à 15,6 km d'altitude avant de repartir vers Charlie Brown, le module de commande piloté par John Young.

Le 26 mai, à leur retour sur Terre, les trois astronautes avaient ouvert la route de la Lune à Neil Armstrong et Buzz Aldrin, pour la mission Apollo 11, prévue pour juillet 1969.

Découvrez ou revivez l'expédition d'Apollo 10 grâce à notre diaporama visible dans la rubrique "Visites guidées".

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Un nouveau scénario pour la naissance de Jupiter

    Sans les 320 masses terrestres de Jupiter, le Système solaire n'aurait pas le même visage. Et pourtant, les astrophysiciens ne comprennent pas vraiment comment la planète géante s'est formée. Un nouveau scénario entend lever le mystère.

  • On sait enfin ce qui a dessiné une grande comète sur le sol lunaire

    Observée depuis longtemps, étudiée depuis l’orbite par astronautes et satellites, l’étrange formation blanche Reiner Gamma vient enfin de révéler son origine.

  • Soyouz MS 10 échoue à rejoindre l’ISS

    Les astronautes Alexeï Ovchinin et Nick Hague, partis ce 11 octobre 2018 de Baïkonour à bord du Soyouz MS10 ont dû revenir sur Terre prématurément, seulement quelques minutes après leur lancement à cause d’une défaillance de leur fusée.