Grosse pluie d’étoiles filantes ce week-end

Photographie d'une pluie d'étoiles filantes. Crédit : A. Fujii/Ciel et Espace Photos

Une pluie d'étoiles filantes - la plus intense depuis une dizaine d'années - aura lieu ce samedi 8 octobre 2011. Des centaines de météores par heure sont attendus pendant la nuit, avec deux averses particulièrement intenses à 19 h et 22 h, heure légale, selon les récentes estimations de l'IMCCE.

600 météores par heure

Six cents étoiles filantes par heure devraient strier le ciel pendant les deux pics d'intensité. Elles seront dix fois plus nombreuses que celles visibles en été pendant les Nuits des étoiles.

Pour les observer dans des conditions idéales, choisissez un site éloigné des lampadaires, avec une vue bien dégagée sur le ciel - en particulier sur toute la moitié nord de la voûte céleste.

Les traînées lumineuses sembleront provenir de la constellation du Dragon, d'où le nom de Draconides donné à ces étoiles filantes.

Leur origine est liée au passage annuel de la Terre dans un nuage de poussières célestes. C'est la façon dont notre planète coupe l'orbite de ce nuage qui décide de l'intensité des Draconides.

Cette année est exceptionnelle : les Draconides ne seront pas aussi intenses avant une quarantaine d'années. Malgré la présence de la Lune et une prévision météo peu engageante, sortez et regardez le ciel samedi soir avant minuit - par exemple sur l'un des sites prévus à cette occasion par l'Association française d'astronomie.

Et pour en savoir plus, reportez-vous à notre article dans le numéro d'octobre de Ciel & Espace, actuellement en kiosque.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…