Grand entretien avec Laurent Genefort : les voyages infinis

Le ciel et l’espace sont une mine d’inspiration inépuisable pour la science-fiction. La diversité des astres, les voyages dans l’espace et dans le temps, la menace ou l’opportunité de rencontres avec des extraterrestres, les univers parallèles… tout est matière pour l’imagination fertile des auteurs comme Laurent Genefort, notre invité.

A l’occasion des Nuits des étoiles d’hiver, l’Association Française d’Astronomie est partenaire de la 2e édition des Mycéliades, un festival de science-fiction dont le thème, celui des « voyages infinis » (dans le temps, l’espace, et les voyages intérieurs), sera évoqué dans les cinémas et médiathèques de plus de 60 villes en France métropolitaine et en outre-mer.

Comment les écrivains se nourrissent-ils des connaissances et questionnements scientifiques pour bâtir des histoires et des mondes imaginaires ? Quelle est la place de l’imagerie, de l’iconographie spectaculaire fournie par les grands télescopes au sol et dans l’espace, dans l’inspiration de ce processus créatif ? Comment crée-t-on un monde, un univers cohérent, dans lequel plonge le lecteur ? La science-fiction a-t-elle tout imaginé des possibles de l’avenir de l’humanité sur Terre, des voyages spatiaux à venir, et qu’a-t-elle à nous dire de notre situation actuelle ? L’un des plus grands auteurs de SF français nous répond.

L’invité :

Laurent Genefort, écrivain, est l’une des figures de proue de la science-fiction française. Auteur de nouvelles dans les genres de la fantasy et de la SF, et de plus d’une cinquantaine d’ouvrages, comme Arago, la trilogie Spire, Les opéras de l’espace ou la série Omale, largement salués par de nombreux prix littéraires, il a également soutenu une thèse de doctorat sur les livres-univers dans la science-fiction. Créateur de mondes, d’univers, il est recruté en 2020 parmi la « Red Team », un groupe de dix auteurs de science-fiction chargés de faire de la prospective pour le ministère des Armées, en imaginant « les futures crises géopolitiques et ruptures technologiques impliquant les militaires » afin de « défendre les intérêts et la souveraineté de la France ». Il a reçu pour son dernier roman, Les temps ultramodernes, le prix Rosny aîné 2023.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…