Fièvre médiatique autour d’une météorite en eaux profondes

Avi Loeb affirme qu’un objet interstellaire s’est écrasé dans l’océan Pacifique en 2014. Selon lui, il s’agirait d’un artefact extraterrestre, qu’il souhaite aller repêcher. Mais les experts des météorites remettent en cause ses conclusions.
Qui sera le premier à découvrir un artefact extraterrestre marquera l’histoire à jamais. Abraham « Avi » Loeb, physicien à l’université Harvard, en a bien conscience. Et il fait tout pour être cette personne. Depuis 2018, il déclare sans relâche — et sans preuve — qu’Oumuamua, le premier objet interstellaire à avoir été détecté dans le Système solaire, pourrait être le fruit d’une technologie extraterrestre. Aujourd’hui, il récidive. Il affirme avoir identifié un nouvel objet interstellaire. C’est-à-dire un corps originaire d’un autre système planétaire que le nôtre, comme l’astéroïde Oumuamua ou la comète Borisov. Dénommé CNEOS 2014-01-08, ce serait donc le troisième objet interstellaire repéré à ce jour, et surtout le premier à s’être
Qui sera le premier à découvrir un artefact extraterrestre marquera l’histoire à jamais. Abraham « Avi » Loeb, physicien à l’université Harvard, en a bien conscience. Et il fait tout pour être cette personne. Depuis 2018, il déclare sans relâche — et sans preuve — qu’Oumuamua, le premier objet interstellaire à avoir été détecté dans le Système solaire, pourrait être le fruit d’une technologie extraterrestre. Aujourd’hui, il récidive. Il affirme avoir identifié un nouvel objet interstellaire. C’est-à-dire un corps originaire d’un autre système planétaire que le nôtre, comme l’astéroïde Oumuamua ou la comète Borisov. Dénommé CNEOS 2014-01-08, ce serait donc le troisième objet interstellaire repéré à ce jour, et surtout le premier à s’être...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Avec Desi, une nouvelle fissure ouverte en cosmologie ?

    La première année d’observation du relevé céleste Desi suggère que l’énergie noire, qui accélère l’expansion de l’univers, pourrait avoir varié dans le temps. Un résultat qui défie notre compréhension de l’évolution cosmique et qui suscite tour à tour prudence, enthousiasme et curiosité chez les spécialistes.

  • Kamo’oalewa, l’astéroïde cible de la sonde Tianwen 2, est bien un morceau de Lune

    Le petit corps céleste qui gravite sur une orbite très voisine de celle de la Terre semble avoir la Lune pour origine. Outre sa composition, des simulations de trajectoire militent en ce sens. Un cratère est même suspecté : Giordano Bruno.

  • Expansion de l’Univers : la tension s’accroit sur la constante de Hubble

    L’Univers est en expansion. Soit. Mais à quelle vitesse ? Selon la méthode utilisée, ce taux d’expansion, ou constante de Hubble, varie. Et les mesures les plus récentes viennent encore confirmer cette tension. Au point que des cosmologistes mettent en cause les modèles théoriques les mieux établis.