Doit-on vraiment jardiner avec la Lune ?

Faut-il vraiment jardiner avec la Lune ? © Laurent Laveder
La biodynamie a le vent en poupe, dans la viticulture en particulier. Elle préconise notamment de suivre les phases de la Lune. Tout comme une multitude d’ouvrages destinés aux jardiniers amateurs, qui font bien les affaires de quelques éditeurs. Mais que nous dit la science ? La Lune peut-elle vraiment influencer la pousse des plantes ?
Du symbolisme des planètes Décriée pour les uns, tendance à la mode pour les autres, la biodynamie englobe l’agriculture biologique et va plus loin en ajoutant de nombreuses règles empiriques. Des produits à base de minéraux, de corne et de bouses de vache, par exemple, sont préparés selon des principes comparables à ceux de l’homéopathie pour être épandus dans les champs. L’agriculteur doit par ailleurs s’astreindre à suivre les rythmes du ciel.

Le mouvement a été notamment promu par l'agriculteur et essayste Pierre Rabhi, de même que par Jean-Marie Pelt, botaniste connu pour ses chroniques de radio. Des agriculteurs parmi les plus prestigieux ont choisi cette pratique — même si elle reste marginale en France (lire à la fin du texte). C’est le cas d’Olivier...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Fin de parcours pour les fusées russes Proton

    La Russie va mettre fin à la production de ses lanceurs Proton, conçus dans les années 1960 et qui avaient notamment servi à satelliser les stations Saliout ainsi que les modules de la station Mir ou encore de l’ISS.

  • Découverte d’eau sur l’exoplanète K2-18b… mais pas d'eau liquide

    Pour la première fois, des chercheurs ont détecté de l’eau dans l’atmosphère d’une exoplanète située dans la zone habitable de son étoile. Mais attention, cette eau n’est probablement pas liquide. Et la planète en question, K2-18b, est loin d’être une jumelle de la Terre.

  • Les astronomes traquent la première comète interstellaire

    Alerte ! La première comète venue d’un autre système planétaire pourrait bien avoir été découverte. Dans l’attente de nouvelles nuits d’observation pour en préciser la trajectoire et confirmer qu’elle provient de l’extérieur du Système solaire, l’engouement pour l’objet baptisé provisoirement C/2019 Q4 est total.