Dans les coulisses du survol d'Ultima Thule par New Horizons

Alors que la sonde New Horizons s'apprête à explorer Ultima Thulé le 1er janvier 2019, Ciel & Espace a eu l'autorisation exceptionnelle d'accéder à la salle de contrôle, ainsi qu'au centre de conférence des scientifiques. Découvrez avec nous ces lieux habituellement interdits aux journalistes. C'est là que se prépare l'exploration de l'objet le plus lointain et le plus primitif observé à ce jour.
Pour un 29 décembre 2018, il fait anormalement beau dans la banlieue de Washington. Les immenses pelouses de l’université Johns Hopkins sont inondées d’un soleil hivernal radieux. Le campus est si grand que des bus — à la silhouette très américaine — assurent la navette pour aller d'un point à un autre.



L’un de ces buldings abrite le prestigieux Applied Physics Laboratory (APL). C'est ce laboratoire qui a remporté en 2002 l'appel à projets lancé par la Nasa pour explorer Pluton et la Ceinture de Kuiper, en créant une solide équipe autour d'Alan Stern, responsable de la mission. La détermination d'Alan Stern a été telle que, pour la première fois dans l'histoire de la Nasa, une telle mission d'exploration n'a pas été confiée...
Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Nous avons sélectionné pour vous

  • Vidéo : Les origines de l’Univers explorées avec Hervé Dole

    Hervé Dole étudie la formation et l'évolution des grandes structures (galaxies et amas de galaxies). Il participe notamment aux missions de l’ESA Planck et Euclid. En novembre 2018, il a exposé les récentes avancées dans notre connaissance de l’Univers lors des Rencontres du ciel et de l’espace (RCE).

  • Admirez l’éclipse totale de Lune du 21 janvier !

    Il faudra être un lève-tôt, ce lundi 21 janvier 2019, pour apercevoir la Lune plonger dans l’ombre de la Terre ! Un spectacle assez rare, étonnant et beau, à contempler pendant plus d’une heure en direction de l’ouest !

  • Enquête sur Asgardia : la première nation de l’espace intrigue

    Le Russe Igor Ashurbeyli a fondé voilà deux ans Asgardia, qui revendique 280 000 citoyens à travers le monde. Ce premier royaume spatial, en réalité surtout numérique, se veut pacifiste et humaniste et souhaite être reconnu par les Nations unies. Mais peut-on faire confiance à un ex-fabriquant de missiles ?