Corot découvre la plus petite des exoplanètes !

L'exoplanète Exo 7b (à gauche) en "transit" devant son étoile. Crédit : Cnes

L'équipe du satellite Corot vient de dénicher une cousine de la Terre. Avec un rayon double de celui de notre planète, Corot Exo 7b devient la plus petite exoplanète jamais découverte. Mais la comparaison avec notre monde s’arrête là. En effet, l’astre détecté par le satellite français et situé à 400 années-lumière, fait le tour de son étoile en 20 heures seulement. Il en est si proche qu'une température infernale règne à sa surface, 1500°C !

La découverte est importante. Sur les quelque 330 planètes recensées en dehors du Système solaire, la grande majorité sont des géantes gazeuses. Une vingtaine seulement (dont Corot Exo 7b) sont des "super-Terre", c’est-à-dire des corps d'une masse inférieure à 15 fois celle de notre planète et composés en partie de roches.

Avant l’arrivée de Corot Exo 7b, les astronomes ne pouvaient faire que des hypothèses sur la nature exacte de ces petites planètes. En effet, ils étaient parvenus à déterminer uniquement leur masse, et non leur taille. Ils ne pouvaient donc rien dire sur leur densité, une donnée primordiale pour connaître la composition de ces corps.

Avec cette nouvelle venue, c'est maintenant chose possible. Après plus de 150 passages de la planète devant son étoile, observés pendant un an par Corot, les astronomes ont pu mesurer son rayon avec précision: 1,75 fois celui de la Terre. Le hic est que, pour le moment, les télescopes au sol n’ont pas pu déterminer sa masse précisément. Elle ne devrait pas pourtant dépasser 11 masses terrestres. De nouvelles observations affineront cette valeur et donneront ainsi un visage à ce nouveau monde. Pourvue d’une forte masse, cette planète essentiellement rocheuse doit être recouverte de magma en surface. Dans le cas contraire, elle est constituée d’un mélange d’eau (subsistant en profondeur) et de roche.

Recevez Ciel & Espace pour moins de 6€/mois

Et beaucoup d'autres avantages avec l'offre numérique.

Voir les offres

Commentaires

Nous avons sélectionné pour vous

  • Découverte de deux trous noirs supermassifs sur le point de fusionner

    Pour la première fois, une image prise avec le télescope spatial James Webb montre deux trous noirs supermassifs très proches l’un de l’autre. La scène, qui se déroule à des milliards d’années-lumière, donne un indice sur le processus de formation des trous noirs qui occupent le centre de nombreuses galaxies.

  • Problème de propulsion pour Bepi-Colombo en route vers Mercure

    La sonde européenne en route vers Mercure fait face à un souci : ses propulseurs ioniques ne fonctionnent plus à pleine puissance. L’Agence spatiale européenne tente de déterminer l’origine du problème qui, pour l’heure, ne devrait pas menacer le prochain survol de la première planète du Système solaire.

  • Les trous noirs sont en une du Ciel & espace 595, en kiosque le 15 mai

    Au sommaire du magazine Ciel & espace de juin-juillet 2024 : les trous noirs tout proches de nous ; la bataille des géants entre l’ELT européen et le TMT américain ; l’abbé Lacaille, l’explorateur du ciel austral ; le test de la lunette Askar FRA400…